AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Se balade loin des ennuis...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Ven 8 Aoû 2008 - 18:00

Ayant assez l'habitude de la fumée du tabac, cette nouvelle atmosphère ne fit pas grand chose a Saphire, contrairement a Leïla qui se mit a tousser. C'est vrai que si la jeune femme restait encore quinze minutes, elle risquerait de tousser comme la russe...
Finissant son verre d'un coup sec, Saphire se leva et sortit a son tour a l'air pure, en dehors de la taverne, et rejoignit Leïla.

-Vous allez mieux ? Demanda t-elle callemement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Sam 30 Aoû 2008 - 18:02

-Oh...! Euh oui,plutôt,merçi Saphire.Je pense que pour une première journée en tant qu'égale d'une citoyenne de Port Royal,ça ira.Je vais m'arrêter là pour le moment.J'entendrais presque mon méde...


La suite ? Coupée nette par la vision cauchemardesque du tristement célèbre Igor Basilanov,le chef de l'escouade militaire russe chargée de garder Leïla sous une surveillance pointue de tous les instants.La jeune femme l'avait vu la première,mais saisie,elle n'esquissa aucun geste.Peut-être qu'en restant parfaitement immobile,le souffle retenu en une attente désespérée...? Raté.
L'autre parut également surpris,mais sut reprendre le dessus.Marchant droit sur les deux demoiselles,suivi par ses accolytes rappliquant lorsqu'on les sonnaient avec une efficacité glaçante,il fit bientôt face à celle qui l'avait floué,puis volé.Cette dernière serra les poings,le regard dur,bien décidée à ne pas se laisser faire.

-Igor...Cela faisait longtemps en effet que je n'avais eu à souffrir de la vue de votre personne.Quel dommage que les meilleures choses aient toujours une fin...


L'apostrophe avait été déclamée en russe,si bien que Leïla compris le seul avantage que Saphire et elle auraient jamais : le pouvoir de pouvoir parler en anglais sans que ces brutes les comprennent.Le chef de la délégation ricanna lugubrement avant de faire un nouveau pas vers elle.Les petite spestes,il savait les matter sans qu'aucune trace ne soit visible par la suite...

-Saphire... reprit-elle en cette langue inconnue des soldats,la voix mal assurée malgré qu'elle tente de masquer sa peur grandissante.Vous n'avez rien à voir là-dedans.Fuyez...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Sam 30 Aoû 2008 - 18:26

Saphire se retourna alors vers la grosse brute qui se tenait fasse à elle et Leïla. Puis, elle regarda les deux Russe a tour de rôle tandis que son amie parler de cette même longue. Bien sûr, Saphire ne comprit pas un seule mot de ce qu'elle venait de dire... mais, apparement, cela fit bien rire le dénomé Igor... normal, vue qu'il ricana... !
La jeune femme lui demanda alros de fuire...

-Pas question ! Dit Saphire. Je reste avec vous... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Sam 6 Sep 2008 - 19:25

Leïla eut voulu répliquer,tenter de raisonner son amie qui ne risquait pas que quelques remontrances,mais bien des bleus et des bosses,mais le masif soldat la tirait déjà violemment par le bras,lui beuglant imprécations et rappels à l'ordre tout sauf délicats,agréables,polis.En russe,bien sûr,pourquoi gratifier cette pauvre villageoise de suivre leur discussion.Les deux autres gorilles de service,du même gabarit que leur responsable,faisaient parfaitement barrage,juste au cas où Saphire aurait l'idiote idée d'interférer.De toute façon,qu'aurait-elle pu faire ?

-Lâchez-moi,misérable ! menaça la jeune femme en tentant de s'arracher à cette plus qu'indélicate emprise.Savez-vous seulement ce que vous encourez,par votre bêtise ? J'en réfèrerais à plus haut,vous pouvez le croire ! Et ôtez vos sales pattes de ma personne !


Comme au Tsar,par exemple...Même si elle courait le gros risque d'être dénoncée : après tout,elle n'avait pas à se trouver là...Emettre l'idée qu'elle avait enfreint les règles n'était pas un plan très avantageux.Cutler Beckett ? Le Lord n'avait pas vraiment de prises sur les hommes russes,il n'était pas de leur gouvernement...
Et ce fut justement pour cela que le misérable la giffla sans regrets ni hésitations,pas assez fort pour que ce geste laisse des traces,mais assez pour que la peau de sa joue rougisse.Totalement scandalisée par cette outrance,cette liberté choquante,cette attitude déplacée et barbare,la demoiselle resta sans voix,alors que l'homme des cavernes l'entrainait à sa suite.Ses complices ricannèrent à leur tour tout en reculant,suivant leur chef comme de braves petits chiens.
Cette entrevue se terminerait-elle ainsi ? Bien ûr que non : en prime,Saphire se vit attribuer un petit signe facilement déchiffrable -un ongle de pouce glissant le long d'une gorge- qui lui indiquait clairement ce qu'il lui arraivait si elle était de nouveau surprise en compagnie de Leïla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Jeu 11 Sep 2008 - 19:23

Saphire regarda cettes espèce de grosse brute tirer son amie. De plus, l'un de ces idtiots l'avait, en quelque sorte, menacée, preuve qu'il ne la connaissait pas...
Malgré qu'elle sois assez timide, la jeune femme avait tendance a ne pas trop se laisser faire...
Saphire plia donc sa jambe gauche et sortit de sa chausur un poignard petit, mais bien asséré. Cependant, elle ne comptait pas s'en servir... pas tout de suite...
Elle s'avait qu'ils ne la comrpendraient pas, mais elle lança quand même:

-Laissez-là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Mer 1 Oct 2008 - 20:06

Un léger flottement dans le groupe russe,après cette menace dont le sens n'échappait à personne malgré la barrière des cultures.Tous la regardèrent avec stupéfaction,Leïla comme les autres,peut-être moins,compte-tenu du fait qu'elle savait que la villageoise avait été pirate,donc une possible combattante hors paire.Cependant,il aurait été complètement fou de voir l'agile Saphire triompher sans se fatiguer des gros lascards forts mais lents comme des tortues.Ils étaient rapides.Surentraînés.Et comme ils n'avaient pas saisi à qui la remarque s'adressait,ils la considéraient comme "possible assassin de celle dont ils avaient la charge".Prêts à mourir pour leur Tsar ! Ladite protégée voyait ça d'içi : les soldats s'immaginaient déjà offrant leur sang en sacrifice pour la grandeur de la magnifique Russie,tombant l'arme au poing avec honneur,etc...
Mais tout dans cette situation n'était pas mauvais : la prise sur son bras était moins forte,si bien que d'un vif mouvement,elle se dégagea avant de rejoindre sa sauveuse.Mais avant de prendre la pourdre d'escampette,un rapide point.En russe,Leïla tâcha en une ou deux phrases d'éclaircir la situation,d'expliquer que Saphire ne lui voulait pas de mal,qu'elle était son amie...Et qu'elle-même avait bien droit à un peu de liberté,qu'elle n'était pas leur prisonnière...
Igor cracha avec haine une seule et unique phrase.Il se fichait pas mal de savoir qui était la nouvelle connaissance de l'artiste,ni même d'être au fait de la capacité de Leïla à bien choisir ses relations.Il voulait lui faire mal.La faire redescendre de son pied d'estale.Et il y parvint magnifiquement bien.La jeune femme,devenue pâle comme un linge,fixait l'homme avec une angoisse très forte mêlée de dégoût profond et d'appréhension glacée.

-V...Venez,Saphire....Il...Il faut partir...


Ses lèvres tremblaient,et il se passa quelques secondes avant qu'elle ne bouge,tourne les talons,s'enfuit presque,la gorge serrée et presque les larmes aux yeux.L'escouade la regarda partir,visiblement satisfaite du mot bien placé de son mentor,fixa la décidément trop tête brûlée ex-flibustière de haut avant de tourner les talons en direction du fort.La lame avait déjà mordu la chair,il suffisait de laisser agir le poison.Leïla reviendrait bien gentiment dans très peu de temps,et serait à l'avenir fort sage...
Biffurquant soudainement dans une impasse,La russe se laissa choir sur une caisse,toujours aussi pâle,la tête baissée,l'air tout à fit désemparé.

-Non...Non... bafouillait-elle en un murmure.Pas si vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Jeu 2 Oct 2008 - 16:36

Saphire regarda les especes de gorilles de bas en haut, l"air de dire qu"ils etaient minables.
Apres un petit clin d"oeil genre pour se moquer d"eux, la jeune femme tourna les talon et se rendis la ou se trouvait Leila, assie sur un caise.
Elle la regarda alors et vit qu"elle etait toute pâle, qu"elle ne semblait pas vraiment dans son assiette.

-Leila est-ce que.... ca va ? Demanda Saphire avec inquietude, tout en remettant son poignard la ou il se trouvait quelques minutes aupparavent.

Elle regarda ensuite son amie, le visage tut aussi inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Dim 19 Oct 2008 - 19:30

Il y avait des tas de choses surmontables dans la vie d'une femme.Elle pouvait quitter sa maison pour suivre un rêve ou son preux chevalier,se reconstruire à la suite d'un deuil,relever des défis pour mieux avancer,ou encore ne pas baisser les bras et tâcher de raisonner de manière terre-à-terre pour que tout ne sombre pas.C'était la capacité de la gente féminine à rester droite dans la tourmente,fière au coeur même d'un scandale.Un sourire,un minime bon côté trouvé,et ça repartait !
Mais il existait des murs.Durs.Froids.Insurmontables.Et dans ces cas-là,la volonté ne suffisait plus.Saphire avait connu cela,après le décès de son époux,avant de quitter l'île des pirates.La remontée de la pente avait été longue et difficile,c'était pourquoi Leïla sentait qu'elle pouvait s'ouvrir à elle.
La jeune femme s'entoura de ses bras et regarda l'ex-flibustière en faisant son possible pour arborer une expression posée.

-Dans mon pays...Et bien,c'est différent d'içi.Fondamentalement,en fait.Nous sommes considérées comme du bétail,une monnaie d'échange,c'est pratiquement un miracle si je n'ai pas finie mariée à un fermier à mes quinze ans...Je croyais vraiment pouvoir lui faire confiance...Il me faisait miroiter tout ce que j'avais toujours désiré avoir : des voyages,de belles robes,des gens qui m'appréciaient,un appui,quoi qu'il arrive...Il m'a permis de danser,danser,autant que je le voulais...


En évoquant ses souvenirs,Leïla souriait presque,le regard dans le vide,comme le font parfois les personnes au bout du rouleau.Mais la gaieté de son récit devant tourner court,cette expression plongea de nouveau vers la tristesse.

-C'était parfait...Mais des doutes sont apparus...La suspicion s'est intalée...Vous savez,les hommes ont parfois ce sourire...Ou ce regard...Quand ils savent que vous leur faîtes totalement confiance...Et que sous le couvert d'une amitié,ils veulent plus de vous...Au début,je ne voulais rien voir,je croyais que je me trompais...Il avait été si bon avec moi...! Je n'avais pas le droit d'ainsi me montrer défiante à son égard...Alors je n'ai rien dit.Les mois ont passé,c'est devenu...De pire en pire...Il n'a jamais rien fait de compromettant,mais sa main me frôlant parfois...Cette lueur sur ses prunelles...Ses murmures,parfois,sur un ton si sucré...Ces rendez-vous tard dans la nuit,dans ses appartements,soit-disant pour bavarder...ça devenait...Tellement visible.Mais je ne cédais pas.Je restais polie,mais ne répondait pas à ses avances.Pourtant,il a trouvé un moyen...


La voix de la jeune femme se brisa,et elle dut plaquer sa main contre sa bouche pour contrôler un sanglot naissant,ou peut-être un haut-le-coeur.Cependant,elle se força à aller jusqu'au bout.L'artiste voulait être totalement sincère avec Saphire,et tout dire à au moins une personne ne pouvait que la soulager.

-Alors j'ai mené ma petite enquête.J'ai découvert que son mariage avec notre actuelle tsarine avait été un mariage de raison et que sous ses fards,elle avait quinze ans de plus que lui.Qu'il avait eu de nombreuses maîtresses avant de me connaître,qu'il les avait achetées soit avec de l'argent,des titres,en convainquant leurs parents...Ou avec de belles promesses,comme avec moi...Le jour de mon départ pour Port Royal,je suis entrée dans son bureau,et j'ai fouillé ses documents.Et,là,sur une feuille...Mon nom,avec la signature du responsable du clergé orthodoxe...Le document qui ferait de moi officiellement à mon retour en Russie la Première Concubine du Tsar Sergueï II...


Et ils le savaient ! Ces maudits soldats étaient au courant ! Alors si de simples fantasins l'étaient,tout le monde à la cour devait l'être également...Elle finirait catin,avec une jolie appellation,certes,mais exploitée pour son corps,ignoble fin préparée depuis le commencement...
La demoiselle tourna vers celle qui l'avait tirée du mauvais pas un regard suppliant,à deux doigts de fondre en larmes.Elle était désespérée,seule et impuissante.Totalement seule...?

-Mais je ne veux pas Saphire,je ne veux pas...! J'ai rencontré un homme içi,et je l'aime,je l'aime de toute la force de mon âme,si vous saviez...Je serais prête à tout pour lui,à renier mon pays,mon métier,mes racines...Tout...Mais j'ai tellement peur...Qu'ils fassent tout pour me ramener...Pour étouffer la timide flamme née entre nous...Mais surtout...Que l'homme de ma vie me rejette...Parcequ'il verra comme moi que mon Destin le mènera avec moi à la honte et au déshonneur...Oh Saphire...Je ne veux pas le perdre...!


N'en pouvant plus,et pour ne pas perdre la face,la russe se pinça les lèvres,retenant ses pleurs.
La Loi en Russie précisait que pour qu'une Concubine Royale puisse déposer une requête à la Justice,uniquement la déposer et non obtenir gain de cause,ce qui était très rare,il fallait qu'elle donne trois enfants à son souverain.Et Cutler Beckett,même avec toute le courage dont il pouvait faire preuve,n'accepterait jamais une femme mère et considérée comme une moins que rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Mer 22 Oct 2008 - 15:35

Saphire resta planter là, debout, fixant Leïla, le regard dans le vide.
Elle comprenait très bien que cette situation ne devait pas être très plaisante pour la jeune femme.
C'est pourquoi elle s'accroupi, mit ses mains sur les genoux de la russe et prit un compatisant, accompagner d'un sourire du même genre.

-Je sais ce que vous pouvez ressentir, Leïla..., déclara Spahire. Mais j'aimerai, avant de vous dire quoi que ce soit, j'aimerai que vous ne reteniez pas vos larmes...

En effet, cela se voyait très nettement, sur son visage, qu'elle se retenait de pleurer.

-Certaines personnes peuvent prendre cela comme un geste de faiblesse, reprit la jeune femme, mais ces personnes on plus que tord... ce geste nous permet de se sentir un peu mieux, et je veux que vous alliez mieux, Leïla... !

Saphire ne préférait pas dire d'un seul block des mots et des phrases. Non, elle préférait y a aller morceau par morceau, histoire de pouvoir encore mieux comprendre ce qu'elle ressentait et aussi pour trouver les mots juste a dire pour consoler son amies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Jeu 27 Nov 2008 - 19:07

Oui,Saphire était vraiment une femme de coeur.Quel dommage qu'elles soient si peu sur Terre ! Plus personne ne se sentiraient jamais abandonné,ou seul.Et pas seulement le temps d'une soirée arrosée,comme cela se produisait à Tortuga,en compagnie de charmantes catins,non ! Elle était à la base d'une relation stable et constructive,tendant vers le mieux,vers un après plus lumineux.Leïla se rendit compte qu'elle aurait adoré être comme elle,ouverte,extravertie,généreuse et combative.Prête à affronter n'importe quoi,car détestant souffrir ou voir les autres au plus mal.
La russe se redressa,inspira un grand coup,ferma les yeux...La dernière fois qu'elle avait pleuré,pour l'enterrement de son petit frère,elle s'était juré de toujours restée ferme et de ne jamais plus se montrer faible ou meurtrie par la vie.Ses parents avaient alors eu grand besoin d'une petite fille courageuse,et aujourd'hui,le Lord ne souhaitait certainement pas un être timoré pour premier coup de coeur.

-Une petite minute de calme,et tout va repartir...Je ne veux pas pleurer...Je ne peux pas...Parceque je ne veux pas renoncer...C'est une image que je veux donner...Un masque que je veux garder,c'est tellement mieux pour tout le monde...


Pourtant,une petite larme coula sur sa joue si blanche,unique marque de son désemparement.La goutte lui fit l'effet d'une brulure,si bien qu'elle l'écrasa de suite.Être émotive était certes un moyen d'extérioriser ses blessures et de les cicatriser peu à peu,mais la voie de la facilité n'était jamais sans revers de médaille;mieux valait se heurter au plus insurmontable,quitte à s'égratigner un peu plus au passage.

-Je vais me battre...! fit-elle soudain,sautant sur ses pieds,mais chancellant légèrement.Je ne sais pas où cela me conduira,mais ça vaut la peine d'essayer.Et même si j'échoue,je ne serai pas restée les bras croisés.Cependant...Cependant,je suis toujours russe...Et le serai toujours...A moins de trouver une manière de rompre,ou du moins de limiter leur pouvoir d'action...


Misère,il devait bien y avoir un moyen...! Changer d'identité n'était possible que pour ceux dont le nom et le faciès n'étaient pas si connus que cela...Et la demoiselle s'était déjà montrée dans pas mal de grandes villes Européennes,dans une strate de la société au sein de laquelle elle risquait le plus d'évoluer à l'avenir.Alors pourquoi pas se faire naturaliser anglaise ? Leïla avait de quoi payer les frais de procédure,sa requête serait peut-être prise en compte par les autorités londoniennes,du fait de sa notoriété artistique...A moins que le Tsar ne fasse jouer ses relations pour tout verrouiller.
Avec un soupir découragé,l'étrangère se laissa tomber une nouvelle fois sur son siège improvisé,la tête baissée.Finalement,autant physiquement que mentalement,la jeune femme revenait au point de départ.

-C'est peine perdue.Je ne connais rien à la politique,encore moins en la débrouillardise administrative,ce radeau qui prend déjà l'eau est à la dérive.A moins de croiser un miracle,le mur reste entier,et toujours aussi insurmontable.


Que c'était rageant,alors qu ele courage lui revenait peu à peu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Sam 29 Nov 2008 - 19:55

Leila ne voulait pas pleurer, une chose que Saphire ne comprit pas totallement. Elle même n'aurait pas hésiter une seconde à laisser couler ses larmes le long de ses joues, peu importe le regard et les jugements des autres personnes. Mais après tout, pourquoi l'en obliger ? D'abord, ce n'était pas du tout dans la nature de Saphire, et ensuite, c'était le choix de la jeune femme.
Elle se rmeit sur ces deux pieds lorsque son amie en fit de même et la regarda se rasseoir et reprendre sa position initiale.

-Malheureusement, je connait pas plus que vous tout ce qui touche la politique, ce sujet etant trop ennuyeux à mes yeux pour m'en interréreser... mais bref... !

Ce n'était pas le moment de raconter ces opinions sur ce sujet, mais plutôt de consoler Leïla !

-Ce qu'il faudrait faire, c'est vous changiez d'indentité... mais pas forcément de la manière habituelle... je veux dire, par un moyen qui rend heureux chaque personne que cela touche...

Ces yeux brillèrent un court instant. Saphire n'osait pas dire le fond de sa pensée, préférant la jeune Russe le découvrir toute seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Dim 14 Déc 2008 - 20:28

Cette proposition la plongea en une grande méditation,teintée d'un peu de perplexité.Que voulait-elle dire par là ? Leïla n'était pas une grande adepte de devinettes,bien que son sens logique lui permette d'en trouver la clef la plupart de temps.Cependant,certains sujets étaient si...Spéciaux que le fin mot de l'histoire était tu par l'esprit si désireux de trouver l'appaisement.

-Hmmm...Pour se faire oublier,rien de tel qu'un faux suicide.Ou encore un meutre maquillé.Il suffit d'un ami ou d'un proche mis dans la confidence,une bonne mise en scène,un témoin au bon endroit et au bon moment...Le plan imparable existe,c'est asuré.ça demande une certaine organisation,et du matériel,ce qui nous manque malheureusement.


Et oui,comment,dans une ville sans théâtre,trouver de quoi confectionner quelques artifices ? De nouveau,dans l'esprit de Leïla,leurs ailes étaient coupées nettes.Elle avait sans doute trop d'immagination,et avait lu trop de romans entre deux ballets,mais il était certain qu'avec des moyens,ses idées pouvaient être réalisées.
Toujours pensive,la demoiselle continua à penser tout haut.

-Sans compter qu'avec ces imbéciles,il nous faudrait des preuves irréfutables à leur mettre sous le nez,ils ne croient que ce qu'ils voient.Un faux cadavre un tant soit peu ressemblant est si dificile à réaliser.


Maudits soient-ils,avec leur incrédulité ! Lorsque l'on voit quelqun se faire "poignarder" à mort par un inconnu en noir,ou bien une pauvre désespérée "se jeter" du haut d'une falaise pour ne plus faire surface par la suite,on la disait morte et on ne posait plus de questions,enfin ! ça tenait du bon sens !

-Votre immagination et votre dévotion vous font malgré tout honneur,ma chère amie,ajouta Leïla avec un faible sourire chaleureux et sincère à l'adresse de la citadine.Vraiment,j'en suis touchée,c'est fort aimable.


En attendant,la russe ne voyait toujours pas où elle voulait en venir,mais éprouvait une grande reconnaissance pour la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Mer 17 Déc 2008 - 21:19

Bizarement, l'idée qu'elle avait quelques minutes, voir même secondes auparavant avait disparut de son esprit, comme ci elle ne lui était jamais venu en tête. Tout en écoutant ce que la russe disait, Saphire pensait à autre chose, à une autre idée. En faite, elle avait tout les temps, des idées ! Elles lui venaient comme ça et repartaient comme ci, sans vraiment savoir pourquoi. En faite, la jeune femme avait tellement était habitué à réfléchir vite et bien, auparavant ,que c'était presque devenue un automatisme pour elle, ce qui n'était pas plus mal, d'ailleurs.

-Votre idée pourrais très bien être réalisable, Leïla. J'ai ma petite idée pour qu'elle le soit mais... disons que c'est un peu... "spécial"....

Oui, très spécial même.... et même assez macabre.

-La plupart du temps,des cadavres viennent du fort. Si on arrivait à en trouver un vous ressemblant assez..... peut ne verrait il que du feu ? Non... ce n'est pas une bonne idée, oublié ce que je viens de dire, c'est ridicule...

Saphire regarda dans le vide, réfléchissant encore un peu plus longtemps. Non, cette idée n'était sans nul doute pas la meilleur... surtout qu'elles auraient certainement affaire à des soldats du dit fort, et une altercation avec ceux-ci ne serait pas très appréciable... et aussi, si Leïla n'aimait pas voir des personnes morte... non, il vallait mieux abandonné cette idée quelque peu exantrique sur les bord et réfléchir à une autre un peu raisonner et un peu moins dangeureuse que celle sitée par la jeune femme.

-Il y a pas mal de moyen pour essayer de se faire oublier, mais il faut seulement réussir à les trouver et avoir les moyens pour les réaliser, ce qui est somme doute le plus compliqué... mais je refuse de baisser les bras ! Dit elle, tout en se retournant de nouveau vers son amie et en mettant une main sur son épaules. Je vous promet de tout faire pour vous aider ! Quitte à prendre pas mal de mon temps, je m'en fiche... ! Tout ce que je souhaite ce que vous vous en sortiez comme vous le voulez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Sam 28 Fév 2009 - 18:10

Un cadavre.Au fond,cela se tenait.La russe n'était pas vraiment dégoûtée par cette idée.En fait... Cela la fascinait même une peu... Ces corps froids,au regard figé... Ces visions lui glaçaient le sang et en même temps,Leïla sentait qu'elle n'arriverait pas à en détourner le regard.Quoi de plus naturel que le trépas ? Au fond,c'était une fin,comme un début,un nouveau départ,une renaissance.
Le corps d'un petit garçon.Enveloppé de linges blancs.Sa peau est presque translicide,on peut voir ses veines à travers.Ses lèvres sont bleuies,un peu de givre a cristalisé ses paupières et ses cils.Son flanc ne se soulève plus,il reste ainsi,étendu,sans bouger.On dirait qu'il dort.La demoiselle perdue dans ses pensées,entrouvrit les lèvres,totalement déconnectée de la réalité.Peut-être qu'en secouant ce coprs gelé,le coeur repartira... D'un autre côté,son frère n'a jamais été aussi beau.Les morts en définitive méritaient le respect.La paix,pour commencer leur Grand Voyage.


-Vous avez raison,dit-elle dans un souffle.Ce ne serait pas... Respectueux.N'allons pas les déranger dans leur repos éternel.Après tout,je ne sais pas si je serais d'accord pour que l'on dispose de mon corps sans que j'ai mon mot à dire... !


Cette tentative d'humour dissipa les bribes de brouillard qui étaient sur le point d'envahir son esprit.À chaque fois qu'elle songeait à son frère,elle se perdait en une médiation qui aurait pu facilement durer des heures.Mais le passé était le passé ! Autant le laisser à sa place,là où il était,c'est-à-dire derrière nous.Après tout,si on ne venait pas le chercher,il ne risquait pas de réapparaître tout seul.Quoi que...
Leïla leva la tête vers Saphire,et lui sourit,du mieux qu'elle put.Ses yeux complétèrent cette ébauche,de leur teinte noisette emprunte d'espérance.Doucement,elle prit la main que la villageoise avait posée sur son épaule,ainsi que l'autre,et les serra entre ses doigts.Doucement,et à la fois avec force.Pour lui témoigner sa reconnaissance.Et à quel point elle était touchée par son attitude.


-Nous allons faire un pacte,voulez-vous ? Que chacune s'occupe de l'autre,jusqu'à ce que chacune ait trouvé de quoi faire son bonheur.Un peu comme des soeurs,en fait.


Son ton était devenu serein,léger.Bon,c'était peut-être aller un peu loin : comme des meilleures amies.Mais l'étrangère éprouvait une affection très forte pour miss Olwein,et se sentait déjà inséparable d'elle.
Leïla se releva,mais cette fois-ci avec la ferme intention de ne plus se rasseoir.De se sentir assez forte pour mettre un pied devant l'autre en défiant la fatique et l'abattement.Elle avait de quoi se raccrocher : Saphire et la joie de vivre à lui faire retourver,Cutler et toutes les choses merveilleuses que pouvait promettre le Destin à deux personnes éprises l'une de l'autre.L'artiste retrouvait la motivation.Elle avait de bonnes raisons de continuer à se battre pour ses propres choix,et des buts fixés à atteindre.


-À mon tour,ma chère Saphire,je ne puis que vous demander ce qu'il faudrait.Quoi que ce soit,vraiment.Je connais pas mal de gens qui pourraient vous être agréables,vous divertir,apporter un peu gaité dans votre vie.Vous av... Tu as tant fait pour moi ! N'hésite surtout pas !


Debout,la jeune femme tenait toujours les mains de l'ex-pirate.Elle sentait vraiment prête à se fier et se confier à son amie.En était-il de même pour la citadine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Dim 1 Mar 2009 - 20:06

-Moi non plus, je ne crois pas que j'apprécirais... ! Déclara miss Olwein avaec un sourire timidement amusé.

Un sentiment étrange s'empara de la jeune Saphire. Un sentiments qu'elle n'avait pas eu depuis bien longtemps. Elle avait l'impression de s'être trouvé enfin une amie, une personne sur qui elle savait qu'elle pourrait toujours compté. Une personne pour qui elle serait toujours là, quoi qu'il arrive. C'était peut être allé trop vite.... C'est vrai, c'était seulement la première fois que les deux jeunes femmes se voyaient ! Mais pas besoin d'avoir d'autres rencontres. L'ancienne pirate savait qu'elle pouvait avoir confiance en Leïla. Et celle-ci pouvait être sûr que ça soit réciproque !
Cela fesait tellement du bien de ce sentir... apprécié, aimé, s'être lié d'amitié. L'amitié, tout comme l'amour, était les plus belles choses qu'il pouvait arrivé dans une seule et unique vie. Il fallait les savouré, savoir en profiter tant qu'on le pouvait ! A chaques heures. A chaques minutes. A chaques secondes.
La jeune femme sourit plus qu'amicallement à la russe, ne bougeant pas lorsque celle-ci lui prit ses mains. A son tour, elle n'hésita pas à la tutoyé.

-Cela me fait vraiment plaisir de t'aider, crois moi et... je ne demande pas vraiment quelque chose, juste que le passé sombre dans l'oublie et que j'arrive à passé à autres chose...

Sans passé, il n'y avait pas de présent, et sans présent, il n'y avait pas de futur, elle le savait, mais elle voulait tout simplement tourné la page à son ancienne vie. Réussir dans cette nouvelle vie qu'on lui offraiy et par dessus tout retrouvé le bonheur qu'il l'avait quitté il y a quelques années. Mais c'était l'une des choses les plus difficile à retrouvé, malheuresement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Dim 22 Mar 2009 - 20:32

Doucement,la russe l'entraîna par la main,marchant lentement à reculon.Etait-ce assez commun,de fondre en une espèce d'extase appaisée,juste après une crise de tristesse ? Bah,ce qu'on s'en fichait ! Là,elle était bien.Un peu comme... Îvre ? Mais de quoi donc ? Impossible à savoir.Peut-être dans un souçi d'équilibre,son esprit avait-il besoin de se sentir flotter,juste quelques minutes,histoire de bien se remettre d'aplomb et d'oublier un peu la pagaille alentour.Un peu d'apesanteur,dans ce monde de poids et de chaînes...
Certainement la fumée des cigares de la taverne où elles s'étaient trouvées.Plus du tout l'habitude.


-Nous commencerons par parler,qu'en dis-tu ? Tout le temps,de tout et de rien,juste pour voir les heures filer.Sans s'arrêter... Jusqu'à ce que nous n'en puissions plus... Jusqu'à ce que nous n'ayons plus rien sur le coeur...


Ah... Petite rechute d'optimisme... C'était que Leïla calculait mentalement toutes les journées qui lui faudrait,jsute pour arriver à mettre des mots sur ses sentiments,ses espoirs,les choses qui la hantaient... Il en serait sans doute de même pour Saphire.Elle au moins savait ce qui la faisait souffrir : l'absence de feu son époux.Mais la demoiselle croyait avoir fait la paix avec son passé,le rayant tout bonnment,pour recommencer par dessus,comme si de rien n'était.Et... Si... Il fallait y repenser pour que ça reparte ? Bouh,reparlons de cela un autre jour,avant d'encore perdre le moral...
Un autre sourire lui revint,plus assuré,brisant son silence empli de réflexions mausades.


-De jour comme de nuit,sur un simple message de l'une ou de l'autre... Par ailleurs,connaîtrais-tu quelque endroit sympathique pour deux jeunes femmes à la recherche d'amusement ? J'ai envie de te voir rayonnante,ma chère amie...!


Comme une fête,un bal,n'importe quoi,mais toutes les deux,et pour passer un bon moment surtout ! Peu à peu,elles revenaient vers des rues plus fréquentées,mais les passants les regardaient en souriant : ça faisait plaisir,de voir la jeunesse enthousiaste,en ces temps difficiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Dim 29 Mar 2009 - 11:38

Un sourire joyeux naquit sur les douce lèvre de la citadine. Un sourire joyeux qui avait mit pas mal de temps à venir prendre la tête et à sortir de la fosse aux lions. Suivant le mouvement, un doux ricannement sortit de la bouche de Saphire. Pourtant, il n'y avait rien de vraiment... drôle ou amusant. Peut être est-ce le fait que la tritesse qui s'était emparé de la jeune russe s'evaporait peu à peu et que la joie et la bonne humeur prenait le dessus. Après la pluie vient toujours le beau temps, celon le dicton. Profiter de chaque instant que nous offrait la vie était le plus important. Celon un autre dicton, ne jamais remettre à demain ce que l'on peut faire aujourd'hui ! Car qui sait ce que l'avenir nous réserve...

-Un endroit sympathique ? Répéta Saphire, toujours aussi souriante. Suis moi !

Entraînant à son tour Leïla, la jeune femme marcha à travers les passants.
Des endroits où l'on pouvait s'amusé, rire et tou le reste, il n'y en avait pas mal à Port Royal. Mis à part les tavernes. Bien sûr, peu de gens savait où ils se trouvaient, où peu de gens en parlait, car ils étaient réputé de peu fréquentable, sauf pour les pirate, voleurs ou encore vagabond. Mais miss Olwein ne pensait pas ça de ces lieu. En effet, il y avait toujorus une bonne ambiance, tout de quoi plaire ! Et puis, il n'y avait pas que les personnes de "mauvaises augures" qui s'y rendaient, mais aussi des nobles. Hé oui, certaines de ces personnes fessant toujours bonne image autours d'elles aimaient bien s'amusées aussi ! Ils n'étaient pas tous sérieux et non joyeux à longueur de journées.
Leur petite marche dura à pne deux minutes avanet qu'elles n'arrivent à l'endroit voulut. Ce même endroit semblait même déjà peu paisible. En effet, on pouvait déjà entendre le son d'une musique assez entraînante et des bruits de joie. Des lumière sortait des fenêtres. La jeune femme se retourna doucement vers son amie et lui lâcha lentement la main.

-Cet endroit te conviens-t-il ? ^^

[HJ: La discothèque du XVIIIème siècle Folie ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Lun 11 Mai 2009 - 14:22

Hj: Yiha x)



Leïla découvrit avec un émerveillement de gamine le site,éclairé par la douce lumière de lampions aux couleurs chatoyantes et appaisantes,comme des dizaines de feux folets teinte arc-en-ciel.Après cette après-midi riche en évènements,le soir se préparait doucement,le ciel se teintant à peine du rose propre aux tropiques.Et pour une fois,le noir du crépuscule,promesse de la solitude et du froid de la nuit ne fit pas peur à la russe,non.Car elle n'était plus seule.Et ce,elle l'espérait,pour longtemps.
L'établissement avait déjà une bonne partie de ses chandelles,bougies et autres lustres de bois allumés.Le monde arrivait,et riait,se retrouvant entre amis,connaissances ou simplement voisins,bulle de paix et de sourires en ce monde de noirceur et de haine.Ici,même si l'on ne connaissait personne,on vous ouvrait les bras,vous invitait à boire un verre avant de vous découvrir.Comme c'était agréable ! Bien loin des soirées mondaines de Saint Pétersbougrg où l'on se regardait dans le blanc des yeux,chacun dans son coin,attendant ses partisans et la proie de la fête...


-C'est fantastique...! parvint à dire la demoiselle tout en suivant Saphire.

Rien de très riche,de très ostentatoire,mais tant de convivialité au mètre carré ! Presque un rêve.Et de la musique,oh... Aucune valse viennoise,mais ces ballades populaires sur lesquelles il est si simple de danser,et qui étaient si entraînantes.
Les deux amies trouvèrent un coin tranquile,au fond de la salle,là où les chaises et les tables avaient été repoussées avant de laisser un maximum de place pour les joyeux fêtards.L'artiste s'appuya à une table,le regard tourné vers la tumultueuse assemblée,et surtout sur les danseurs.Son sourire ne l'avait pas quittée : il n'y avait vraiment que dans le milieu modeste que l'on savait s'amuser.Balayant la vaste salle,elle finit par remarquer un petit groupe de jeunes hommes qui ne cessait de leur jeter,à miss Olwein et à elle,de brefs coups d'oeil avant de se parler à voix basse,comme des comploteurs.


-Je crois bien que nous avons fait forte impressions à ses messieurs,glissa Leïla à la villageoise,sur un ton qui en disait long,et ceux en lui désignant le groupe d'un bref geste du menton.


N'était-ce point l'occasion pour Saphire,en plus de se divertir,de tenter sa chance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Sam 23 Mai 2009 - 11:45

Assise sur la table, les mains en dessous de ses cuises, Saphire semblait ailleur. Ses yeux brillaient de curiosité et de malice tandis qu'elle était en train d'observé des hommes regroupés autour d'une table et semblait être en train de poussé des encouragements. Deux entre eux étaient en train de boire des chopes (de rhum ? De bière ?) à un vitesse presque affolante, se regardant les yeux dans les yeux, sans les quitter une seule seconde. D'après ce qu'elle pouvait en déduire, ils étaient certainement en train de voir lequels était capable d'en boire le plus. Un pari devait être à l'origine de tous ça, et a la clés une certaine somme d'argent. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas faire, franchement ! Cela semblait les amuser de voir jusqu'où ils pouvaient aller avant d'être complétement îvre mort.. lorsque qu'un de ces joueurs tombera inconscient ou même sans vie à cause d'avoir trop but, peut être comprendront-ils... et encore, ce n'était même pas sûr. Certain ne faisait cela uniquement pour l'argent, le reste, il s'en fichaient un peu. Même de savoir qu'il risquaient leurs vie. Ou alors n'en avaient-ils pas conscience ?
Ce fut quand son amie lui parla que la jeune femme décolla son regard de ce fameu spectacle vers le groupe de jeunes hommes.


-Oui, on dirait bien.

L'un d'eux croisa son regard, mais très briévement. C'était assez... destabillisant. Si bien que la miss fit semblant de remettre son épaise mèche noir correctement (tout en tournant sa tête), c'est-à-dire juste devant son oeil, couvrant ainsi la moitié de son visage. Elle en fit de même avec l'autre côté, mais couvrant seulement sa joue. En faisant ceci, elle espérait cacher ses rougeur devenant de plus en plus apparante sur son visage.

-Hum... et si...

Olwein se leva d'un bon et se retourna vers Leïla.

-Et si nous allions rejoindre les autres danseurs ? Proposa-t-elle, accompagné d'un sourire convaquant, soudain rayonnante de vie.

S'occuper pour laissé de côté sa timidité, voilà une bonne idée ! Aller s'amuser, oublié le train-train quotidient. Cette soirée s'annoncé être de très, très bonne humeur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Jeu 13 Aoû 2009 - 12:12

En un sens,encourager Saphy' (nouveau surnom XD) à se rendre sur la piste n'était pas une si bonne idée que cela,en ayant pour but de lui redonner la joie de vivre de manière éternelle.En effet,qu'est-ce qu'une danse,à côté du mariage ? Un sourire séduisant,une constitution charmante,comparés à l'amour le plus pur ? Une aventure d'une nuit,contre l'aventure d'une Vie ? Rien.Pas grand chose.Car après tout,au matin,lorsque les lueurs enchanteresses du soir se seraient estompées,que le rêve aurait été déchiré par le retour à la réalité après l'amusement,le deuil,doublé d'une solitude mordante après cette fête,referait son apparition.Cruel retour sur terre.Mais quel être doté d'un coeur ainsi que d'un soupçon d'humanité aurait rattrapé la belle brune pour lui dire,avec un sérieux maternelle,que se divertir n'était pas bon pour elle,et qu'elle devait plutôt rester à se morfondre,au lieu de risquer par la suite de tomber plus bas ? Certainement pas Leïla,partisane du précepte : vivre le jour présent,et laisser demain au jour suivant.Pour sa part,oublier un instant que son Seigneur et Maître désirait la voir dans son lit plutôt que sur scène obtenait à ses yeux des airs de bénédiction.
La russe rejoignit sa compagne de festivité avec un sourire malicieux.ça y était,toutes ses habitudes de coureuse de bals,ses réflexes de divas nocturnes refaisaient délicieusement surface.Mais lorsqu'elle se fut rapprochée de la villageoise,un jeune homme d'environ vingt et un ans lui coupa la route,l'entraînant deux pas plus loin,lui tenant la main et visiblement prêt à entamer le prochain morceau avec elle.D'ailleurs,un de ses compère,d'environ du même âge,un peu moins entreprenant,s'inclinait devant Saphire... À croire qu'avec miss Treblinko,tout était différent... Pas besoin de manières... Juste assez de doigté pour se faire remarquer d'elle... Ce qui passait pour vrai : l'artiste avait perdu sa timidité il y avait de cela bien des années.En avait-elle jamais possédé ? Non,ce personnage de femme avenante mais ne se laissant pas faire si facilement lui plaisait énormément.Il s'agissait de son petit côté vamp... Oh,si discret qu'elle n'en devenait nullement imbuvable,ça allait s'en dire.
Poliment,la belle refusa avec un fin sourire l'invitation,mais lorsqu'elle fit mine de se retourner,l'inconnu la rattrapa doucement par la main,avant de la faire tourner sur elle-même,et de la faire revenir vers lui... Pour deux raisons,Leïla ne se voyait pas spécialement partante pour ce petit exercice équivalent à un merveilleux sous-entendu,une sorte de promesse qu'elle ne tiendrait pas,de permission plus volée que donnée.D'un,la danseuse avait déjà quelqu'un dans la coeur,alors inutile de lui faire espérer plus que quelques pas de deux.La seconde raison ? Rappelez-vous : un peu de fumée,et la miss se voyait déjà indisposée.Sans oublier que,de manière totalement objective,elle allait l'humilier,ce pauvre garçon... Réaliser salle comble à St Pétersbourg signifiait posséder un niveau tout de même bon en danse...
Forte de cette réalité,l'étrangère jeta un coup d'oeil à son amie : si elle se laissait tenté,elle accepterait cette invitation -une petite démo' de ce qui se faisait de mieux en Russie... Sinon,si la citadine préférait rester sage,adieu mon mignon,ce sera pour dans une autre vie...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Dim 23 Aoû 2009 - 11:31

La miss fut pris de court, ne s'attendant pas à ce que ce jeune homme vienne soudain vers elle. Sur le coup, ses joues redevinrent à nouveau rouge. Mais alors vraiment pire que rouge tomate ! Un peu plus et on aurait pu s'inquiéter de sa santé physique. Elle le regarda s'incliner et remarqua qu'il s'agissait d'un des membres du petit groupe qui les avaient observés, elle et son amie. Saphire regarda cette dernière, comme perdue. Apparemment, elle n'était pas la seule à se voir recevoir une invitation à danser. L'appréhension se lisait sur son visage bronzé. Est-ce que ces jeunes hommes désiraient plus qu'une simple danse en compagnies de ces deux demoiselles... ?! Oh, et puis zut alors ! Si elles s'étaient rendues ici, s'était pour se divertir un peu ? Alors, pourquoi refuser cette invitation ?
Alors qu'il lui tendit la main, miss Olwein observa un peu plus son visage. Ses cheveux était brun, court. Ses yeux étaient bleu clair et, certes, assez beau. Pour faire bref, on pouvait dire qu'il était assez... charmant. Mais s'était si désagréable. Elle qui s'était jurée de ne pas être trop près d'un homme, de peur de se laisser avoir. Tant pis. Sa fine main se glissa dans celle de son nouveau cavalier, l'autre sur son épaule. Souriant, comme vainqueur, il posa lui-même sa main sur la taille de la jeune femme. Il ne cessait pas de regarder celle-ci, qui semblait assez gênée d'être ainsi tenue. Bon, elle voulait danser, oui ou non ? C'est qu'il faudrait savoir, à la fin !
Les musiciens présents dans la salle commencèrent un nouveau morceau. Une valse. Dans un sens, elle aurait préféré que ça soit un de ces morceaux si entraînant qui vous faisait danser sans vous arrêter, jusqu'à ce que vous ayez mal aux pieds. Enfin, c'était mieux que rien, me direz-vous. Le brun commença à faire des pas, et Saphire le suivit. Et Leïla ? En avait-elle fait de même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Lun 1 Mar 2010 - 13:07

Hj: OMG "oo C'est mon pire retard,je suis confuse.Allez zou,on va finir tout ça




Comment s'en sortait miss Treblinko ? Quelle question,mes amis.Imaginons que vous n'ayez pas d'yeux,ou du moins une vue si médiocre que vous ne puissiez point voir,et seulement vous référer à votre imagination.Figurez-vous une jeune femme d'environ vingt-huit ans,mince,plutôt grande,gracile.Dessinez-vous mentalement un portrait d'elle,de pied,en une robe certes simple,mais parvenant tout de même à mettre en valeur son corps en apparences frêle.Et maintenant dîtes-vous que cette demoiselle avait passé le plus clair de son temps depuis son enfance à danser.Oh,mais pas n'importe quoi.Des danses de salons.Et sous l'oeil attentif,toujors sévère,de professeurs les plus compétants d'un riche et lointain pays nommé Russie.Alors vous saurez comme la belle se débrouilla.Même sur un parquet n'étant plus de sa toute première jeunesse.Même accompagnée d'un groupe de musiciens évidemment pas de la trempe de l'Orchestre Royal de Saint Petersbourg.Même entre les bras d'un docker certes au physique des plus attreyants,mais n'ayant pas sa grâce.
Oui,elle fut magnifique.Nous pourrions épiloguer des lustres sur sa manière de bouger,sur la pointe de sa chaussure caressant le parterre,des plis de sa jupe suivant le moindre de ses mouvements.De sa taille de guêpe tournant sur elle-même alors que son cavalier la guidait à peine,la laissant libre comme l'air.Il n'y avait pas à dire,ils formaient un beau couple.Sur la piste,je veux dire.Car pour que tout bon duo devienne exeptionnel,il faut que les deux étoiles le composant soient en parfaite harmonie.Que l'un semble ne pouvoir exister sans l'autre.Alors d'accord,cet inconnu dansait bien,et Leïla lui avait abandonné sa main sans grande résistance,mais il manquait tout de même ce petit truc qui aurait rendu cette danse... Magique.Et ce petit quelque chose indéfinissable se trouvait en possession d'un homme que tous auraient dit incapable de percevoir la beauté de ce don,ou encore de l'utiliser comme il convenait,avec précaution et révérence.Quoi que,il ne fallait jamais dire jamais...?
Tous les regardaient à présent,ces deux miss venues de nul part,en symbiose avec leurs plus beaux gars.Oh,ne croyez pas déceller dans leurs regards de l'envie,ou bien la jalousie,non.Ils étaient gens de peu,et loin d'eux se tenaient les méchants sentiments propres aux bourgeois ou aux nobles n'ayant jamais tout ce qu'ils désiraient.Au contraire : pour eux,la beauté prenait tout son sens,et cette fille,là,avec un drôle d'accent,leur en montrait une facette étrange,mystérieuse,presque inquiétante,elle qui se faisait si ravissante,et en même temps arborait une expression neutre,lointaine,comme si cet art lui la laissait indifférente,parfaite petite poupée de porcelaine aux traits figés.
Cependant,toute les meilleures choses ont une fin.Alors que l'orchestre entamait une dernière fois le refrain de leur chanson populaire,des soldats firent brutalement irruption dans la salle,non sans avoir au préalable défoncé la porte,qui d'ailleurs ne se trouvait même pas fermée à clef.Ils investirent rapidement les lieux,la foule se tassant bientôt contre le mur du fond,certains fuyant discrètement par les fenêtres ouvertes pour mieux faire un peu de frais.Leïla se rapprocha subrepticement de Saphire,laissant son cavalier revenir à son groupe d'ami,bien que ce dernier regrettât visiblement de la laisser s'en aller aussi facilement.


-Tu sais ce qu'ils veulent...? demanda-t-elle dans un souffle à l'ancienne pirate_.

Le chef de la petite escouade répondit à la place d'Olwein : tout ce petit monde avait à se disperser,car le couvre-feu se voyait largement dépassé,et tout rassemblement s'en trouvait donc illégal.Ceux refusant de plier bagages finiraient la nuit dans une geôle !
En moins de temps qu'il n'en faut pour dire "Et les droits de l'Homme dans tout ça ?"',tout le monde fut jeté dans la rue,tandis que les lumières derrière eux s'éteignaient une à une,telles des étoiles mourantes peu avant l'aube.Quelques uns râlaient,mais globalement,on conservait sa bonne humeur,riant sous cape des soldats si rabas-joie,pas toujours si strictes lorsqu'on leur offrait de bonne grâce un "petit rafraîchissement".Dans la cohue,notre danseuse étoile avait perdu son amie de vue.


-Saphire ? Saphire ? appela Leïla en regardant autour d'elle,commençant à s'inquiéter,seule dans une partie de Port Royal inconnue,et avec le jour tombant peu à peu.

-Vous avez besoin d'aide,mademoiselle ?

Une voix masculine.Certainement pas Saphy'.La russe déglutit,avant de se retourner lentement,l'estomac commençant à se serrer.Devant elle se tenait l'officier qui avait enjoint la joyeuse troupe à partir,les pouces accrochés à la ceinture dans un style très western,un sourire de vendeur de voitures accroché au visage.Visiblement,il mourrait d'envie de se rendre utile,ce blanc-bec doté d'une haute opinion de lui-même,en uniforme tout neuf lui allant comme un gant,rendant encore plus anguleuse sa silhouette sans musculature,mais ne parvenant pas à rassurer la brunette.

-Je... Je cherche mon amie.Je vous remercie,je pense que je vais finir par la retrouver.

À nouveau,la demoiselle scruta les environs,de plus en plus vides,se demandant bien ce qu'avait pu devenir sa compagne de virée.Près d'elle,son interlocuteur ne paraissait pas vouloir planter là une si belle inconnue,visiblement pas d'ici,et sans compagnie.C'était qu'il l'avait vue,à travers les carreaux de l'auberge,vous savez.Parions que c'était sa prestation qui l'avait poussé à se remémorer les règlements...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Mar 20 Avr 2010 - 16:21

[HJ: Je crois que c'est la première fois que l'on fait un sujet aussi long XD]



-Ah, Leïla ! J'ai cru ne jamais te retrouver.

Débarquant de Dieu seul savait où, l'ancienne rat puant arriva juste devant son ami et lui sourit, rassurante. Son regard se tourna ensuite vers l'officier, qui ne bougeait toujours pas, et remarqua la façon dont il observait Leïla. Autant vous dire que cela la géna. Si elle était venue ici, c'était de un: pour essayer de passer un bon moment, et de deux: pour ne pas avoir d'ennuis. Mais apprerement, ces soldats n'avaient pas envie de les laisser le plaisir de ce dernier souhait. Ah ! Le fameux couvre feu... Parce qu'il le respectait peut-être eux ? Saphire était prête à parié que, pendant leurs moments d'ennuis total, ces lourdaux n'allaient pas contre une petite soirée arrosée ou en "bonne compagnie". Sur ce coup là, elle aurait bien dit quelque chose à l'officier, mais elle n'avait pas tellement envie de rester le reste de sa nuit en geôle, et encore moins alors qu'elle était accompagné de Leïla.

-Veux-tu que je te raccompagne chez toi ? Demanda-t-elle a cette dernière, chaleureuse. Je pense d'avori bien fatigué... !

Non. Monsieur ne bougeait toujours pas.
La jeune femme s'impatienta et se tourna vers lui, les bras croisés.


-N'avez-vous donc rien d'autre faire que de resté planter là, monsieur ?

Et encore, là, elle se trouvait particulièrelment poli. Qu'est-ce que cela sera lorsqu'elle ne le sera pas ! Enfin, ces derniers, c'est assez rare. Voulant repartir sur de bonnes bases, il n'est pas question de chercher les problèmes à un instant ou tout roule pour le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Mer 28 Avr 2010 - 19:50

Hj: Congratulations my dear friend ! =D Bon,c'est à peine inspiré d'IB... Zoller,c'est pour toi mon coco ! <3 *loin*






Impossible Ending
Tu es et resteras à jamais
Pour moi un fantôme






Être belle.Attirer les regards.Lorsqu'elle remarquait cela,cette politesse dans le regard des hommes qui cachait une demande muette,Leïla se sentait vieille.Oui,je sais,cela paraît bien étrange ! Mais c'était vrai.Ne s'étant jamais donnée à un homme,et n'ayant jamais apprécié avoir d'emprise sur le coeur d'autrui,l'étrangère ne parvenait à éprouver le plaisir hypocrite,que dis-je,l'égocentrisme victorieux avec lesquels les belles et les beaux de tout Royaume se plaisaient à s'ennivrer au cours de fêtes légères ou de promenades galantes.Âgée,oui,trop sage pour se laisser griser,trop placide pour s'enflammer,torche vierge et intacte se trouvant pourtant ignifugée contre ces passions violentes et autres romances dont elle aurait dû raffoler.Quoi de plus romantique qu'un soldat ! Quoi que plus excitant qu'une nuit volée,qu'un baiser rêvé,qu'un être seulement découvert entre des draps frais ! Rien de cela n'interpellait le coeur de la russe,contrairement sans doute au gradé.Au fond,ce soldat n'avait pas l'air bien méchant.Comme tout le monde,il recherchait de l'affection,sa soif d'amour le poussant vers les premiers bras venus.Point de beauté marmoréenne en cet homme,simplement des lèvres un peu empatées lui donnant un bon air,un reste d'enfance dans le regard qui,derrière la couche de hauteur octroyée par son rang et son uniforme,laissant songer qu'il s'agissait en réalité de quelqu'un d'assez droit,de pas franchement méchant.Sans doute ne se rendait-il même pas compte que sa tentative pour être amical ne faisait qu'embarrasser,voire irriter les deux demoiselles ! Dans le cas de mademoiselle Olwein,il y était même parvenu plutôt bien,à croire que le temps écoulé depuis la dernière fois où il avait saoulé une jeune femme ne lui avait pas fait perdre la main.Leïla éprouva de la pitié pour lui.Elle et son trop bon coeur... Coupée du monde,mise à part par son talent et sa nationalité,mais parfois touchée par de sots petits riens.
Décidant de désarmer le petit conflit sur le point de naître entre Saphire et l'inconnu,la miss fut la plus prompte à reprendre la parole :


-Je te remercie,ma chère.Puis,revenant au gradé.Monsieur,j'ose profiter de votre altruiste proposition pour vous demander de me rendre un grand service.

L'autre esquissa un sourire;non point victorieux,simplement content de pouvoir jouer le "héros" pour quelques minutes auprès d'une si charmante jeune femme.Certes,il aurait été sot de s'attendre à ce que la discussion,après l'irruption de la villageoise,reparte sur des sujets badins pouvant parvenir à les réunir -goûts communs,que sais-je encore,tout ces petits sujets bateaux qui permettent à deux êtres de se découvrir sans frustrer la bienséance.Sa fonction se rappelait à lui de la plus délicieuse des façons.Les hommes et le mythe du chevalier servant...

-Je crains de n'avoir envoyé mon cocher dans la mauvaise direction tantôt;sans doute perdu,il doit m'attendre à une ou deux rues d'ici.D'un geste gracile,elle lui indiqua une vague direction.Pourriez-vous avoir l'extrème amabilité d'aller chercher mon fiacre...?

Aussitôt dit,aussitôt fait ! Le militaire s'excusa,avant de rassembler son escouade pour mieux la lancer à la recherche du véhicule absent.Seul hic : lorsque les autres partirent,lui resta.Bah oui,en tant que chef,il allait pas s'abaisser à se lancer lui aussi dans les recherches... Sur le coup,il dût se trouver génial.Quant à l'ombre de sourire complaisant de la Treblinko,il vascilla à peine,imperceptiblement.Encore un obstacle à franchir,et elles auraient la paix.Agir vite et bien,avant que les autres découvrent qu'il v'avait jamais existé ni cocher ni carosse.

-Quelle après-dînée... Je ne savais Port Royal si animée,et surtout peuplée de défenseurs de l'Ordre aussi zélés... Je remarquais quelques drôles durant les festivités,mais vous savoir patrouillant dans les rues éloigne de moi toute crainte... Nous avons toutes craint pour nos bij... Par Dieu ! s'écria-t-elle soudain avec un air choqué,portant la main à son cou et jouant à la perfection la grande dame surprise.Mon collier ! Je joue véritablement de malchance aujourd'hui ! L'aventurier à qui j'ai par pitié accordé une danse a dû me le subtiliser avant de s'enfuir lorsque vous et vos hommes sont venus nous rappeler très justement la législation en vigueur.Oh,cela me peine tant... J'aurais dû faire mille fois plus attention... Un présent de ma mère...

Quelle blague,comme si sa génitrice avait jamais pu se payer une parure de grand prix... Cependant,cela marcha à la perfection.Son interlocuteur fronça les sourcils,pesant le pour et le contre : cette jeune personne était vraiment charmante,mais de là à remettre la main sur ce gredin... ça allait prendre du temps,demander beaucoup d'efforts pour un résultat plus qu'incertain.Son bon fond prit de dessus,malgré les désagréments que cette inclination pour cette femme à la taille si fine devraient lui faire supporter.
Il opta pour aller interroger le gérant de la taverne,au cas où des voleurs à la tire soient déjà connus aux abords de la salle.Après avoir salué les demoiselles,l'officier s'éloigna de quelques pas,avant de se retourner vers cette brunette si mystérieuse que le destin avait placée sur sa route,comme sentant que l'on cherchait à l'écarter,et que ce serait la dernière fois qu'il croiserait le regard pénétrant de cette étrangère.


-Avez-vous au moins un nom,mademoiselle ?

Leïla sourit,d'un air malicieux,avant de répliquer,avec le flegme d'une duchesse s'adressant à un métayer :

-Monsieur,que vous voilà curieux.Votre concours me sera précieux,mais si quelques scrupules devaient venir troubler esprit,sachez qu'au fort tous les renseignements me concernant susceptibles de vous intéresser sont parfaitement classés.

Au lieu de simplement combler sa curiosité,l'artiste le repoussait en prenant des gants,l'envoyer chercher ses papiers,entitées immensément impersonnelles résumant sa vie et son identité de manière brève et neutre.Une manière de jeter aux orties cet appitoiement pour cette proie non désirée ? Quoi qu'il en soit,l'autre accepta la rebufade sans broncher,extrèmement digne.

-Je ne voulais vous offusquer... Ce fut un plaisir de bavarder avec vous.Adieu,madame.

Ainsi le gradé disparut à l'intérieur,laissant le sdeux amies enfin tranquilles.Leïla n'en éprouva ni soulagement ni contentement d'avoir plutôt bien manoeuvré son bonhomme.Pas de honte non plus.Le pauvre était arrivé trop tard ! La place se trouvait prise,voilà tout.
Ragaillardie par l'idée de réduire lma distance entre elle et le Lord,la belle sentit la bonne humeur revenir.Passant son bras dans celui de sa compagne de fête,elle lança,joyeuse :


-Y allons-nous ? ^^

Le retour à la forteresse ne serait que trop court...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Mar 22 Juin 2010 - 10:19

La brunette regarda sans dire un mot son amie "s'occuper" de l'officier. Autant vous dire qu'elle y allait d'une main de maître... Comme si elle avait toujours été habitué à ce genre de situation. Silencieuse, Saphire regarda en même temps les allentours. Apparement, les fêtards avaient tous compris le message: plus aucuns ne trainaient dans les parrages ! Après, quant à savoir s'ils comptaient continuer ce qu'ils avaient débutés ailleurs, nul ne pouvait le savoir. Mais si vous voulez mon avis, il y avait de forte change pour que cela se passe. Mais la patrouille de ce soir risquait fortement de les retrouver et de les amenner tous autant qu'ils sont au fond d'une geôle pour le reste de la soirée. Si ce n'est plus... Qui nous disais qu'une fois au fort, ils en ressortiraient ? Ils en ressortiraient... vivants ? Car après tout, part les temps qui courraient, à la moindre incartade vous risquez de finir pendu ou entre les quatre mur d'une cellule pour le restant de vos jours. Autant se montrer prudent et discret si l'on en voulait pas finir ainsi !
Une fois que Leïla en eut fini avec leur "intru" du moment, elle lui sourit et la suivit dans sa gaieté.

-Mais avec plaisir ma chère !

Toutes deux se mirent donc en route vers le fort. Tout en marchant, la miss ne pouvait s'empêcher d'être sur ses garde. Port Royal la nuit... Ce n'est pas ce que l'on fesait de plus sûr. Les rues nories étaient simplement éclairée par le reflet argent de la lune et les quelques lampes allumées par-ci, par-là. Et ceux seulement dans les rues principales ! Les petites rues, elles, étaient sombres et il était incapable de savoir qui ou quoi s'y trouvait. A moins d'avoir une très bonne vue. Elles ne croisèrent que quelque mendiant, endormit contre les bâtiments. A chaque fois qu'elles s'en croisaient un, le coeur de Saphire se serrait. Elle aurait tant aimé les aider. Mais cela était impossible. Un, ou deux, oui. Mais la totalité, non. Et Dieu seul savait à quel point les rues de la ville en étaient remplis à ras bord ! C'était quand même désolant, de voir que tant de personnes se trouvaient dans une telle difficulté. Elle même n'avait pas la vie en rose, ej vous le rassure. Les temps sont durs... Trop durs ! Avec les impôts et toutes ces taxes qui pèsent sur vos épaules. Quand vous ne roulez pas sur l'or, payer toutes ces sommes d'argent ne s'avèrent pas être un tâche des plus simple, loin de là. Malheureusement, d'ailleurs. Et dire que certains, comme les nobles, osaient montrer leurs richesses et cracher aux pieds des personnes dans le besoin, ne les comparant qu'à des annimaux sans importance. Des sous-hommes incapables de rien faire. Je te mettrais une claque à tout ça, moi ! Enfin bref. Cette société n'est pas prête de changer, à mon humble avis. Pourtant, elle en aurait grandement besoin !

-J'espère vous avoir distrayé, malgré ce petit incident de fin de soirée, délclara-t-elle. Je n'étais pas au courrant que le couvre-feu était aussi tôt.

D'ailleurs, quel heure était-il ? Pour tout vous dire, l'ex-pirate l'ignorait totalement. Quoi que cette information n'était pas des plus capitale. En plus, l'église n'était pas toute proche et n'était pas non plus allumé. En gros, pour savoir à quel pourcent la nuit avait été entamée, c'était loupé. Loupé de chez loupé. Beuha. Tant pis.
N'empêche, là, elle passait quand même pour une jeune fille pas très informé de ce qui se passait chez elle. Hé ! Cela ne faisant pas si longtemps que ça qu'elle était revenue ici, alors soyez un peu indulgent, please ! Les choses avaient pas mal évoluées depuis son départ, alors le temps que tout lui parvienne au cerveau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se balade loin des ennuis...
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une balade pour chercher quelque chose à faire.[Ouvert à tous]
» recherche Banque d'images de POI spécifiques Randonnée Montagne, VTT
» Migration NRA HD
» Dégroupage et ennuis en perspective...
» panne television samedi 22/12/2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Battle of the Caribbean :: Les Territoires Britanniques :: Jamaïque :: Port Royal :: la ville-
Sauter vers: