AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Se balade loin des ennuis...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Jeu 19 Aoû 2010 - 17:03

Étonnamment,Leïla ne ressentait aucune angoisse particulière en sentant la nuit peu à peu envahir la cité portuaire.Étonnamment oui,car en tant que personne appartenant à la bonne société,elle pouvait aisément servir de cible relativement facile à atteindre pour les brigands,voleurs et autres personnages aux intensions peu avouables avec le coucher du soleil.Cela faisait un bon moment que la brunette appartenait au monde de la richesse et du faste,si bien que déceler dans ses manières quelque trait typique de la noblesse n'aurait sans doute pas posé trop de problèmes à des bandits aptes à remarquer le plus infime des détails.Cependant,lorsque l'on portait des vêtements simples,sans parures débordantes de diamants ou étoffe de prix,l'on pouvait espérer voir ses chances d'être attaquée diminuer.De plus,les aristocrates ne se déplaçaient que très rarement à pieds,préférant les carrosses les maintenant au dessus de la populace qu’ils abhorraient tant ! Et quel que soit le point auquel miss Treblinko faisait partie des hautes sphères de la société,il resterait toujours au fond d'elle un peu de cette paysanne franche et sans prétentions qu'elle avait été,il y avait des années de cela.Une petite fille marchant pieds nus sur les aiguilles de sapins,et s'amusant de voir sa robe maculée de terre après une rude journée de labeur.Ses mains avaient perdu leurs marques,ses jambes n'auraient sans doute pas supporté de longues heures de marche,mais son âme,elle,ne parviendrait jamais à effacer cette autre existence,ces origines humbles qui,au fond,définissaient mieux la russe que n'importe quel titre de noblesse.Et ce même si la belle aurait été sans doute incapable de se défendre contre plusieurs hommes armés de couteaux,bien qu'en ayant travaillé dans une taverne,là-bas à Minsk,elle en ait cotoyé,des saoulards peu aimables...
Néanmoins,elle ne put que remarquer,au bout d'un moment,les coups d'œil furtifs de son amie,ainsi que la tension nichée au creu de ses épaules.Visiblement,à Port Royal,les gens avaient plus peur que ne le permettait la moyenne... Un climat fort bien connu par l'étrangère.


-Ne t'en fais donc pas Saphire,lui répondit gentiment la demoiselle.Vous avez bien de la chance de pouvoir compter des soldats dans vos rues,malgré le manque de tact de certains.Dans mon pays,il n'existe pas de police dans les petits villages reculés,si bien que nous sommes régis par la loi du plus fort,chacun se rendant justice à lui-même.

Combien de maisons avaient été rasées par des bandes organisées sillonnant les campagnes,et composées de malfrats avides d'or et de sang... Combien de cris d'horreur déchirant la nuit... De jeune filles violentées,de vieillards piétinés... Bien que les Caraïbes soient tombés sous le joug d’un bureaucrate assoiffé de pouvoir,et que la population troquait insécurité contre redevances écrasantes,on ne pouvait que remarqué que la Russie semblait bien tribale par rapport à Port Royal.Bien plus inquiétante,la fureur humaine étant toujours plus effrayante lorsqu’elle n’est point cachée par des intentions soi-disant bienveillantes et augustes.
Quant à la perspective de finir au cachot,ah,l’artiste y songeait à peine.Croyez-vous que les sentinelles qu’elle croisait chaque matin lors de sa promenade ne la reconnaitraient pas –ce joli petit brin de fille ayant toujours un bonjour pour eux,agrémenté d’un faible sourire aimable- ? Et même si les fusiliers marins s’étaient mis en tête de faire du zèle,vous pensez bien que Beckett,une fois averti de al présence de Leïla dans les oubliettes du fort,ne serait point resté les bras croisés.Pour des raisons diplomatiques,la brunette étant l’envoyée du Tsar,et d’autres un peu plus personnelles… Nulle appréhension de ce côté pour notre héroïne,qui allait d’un pas délié,sans soucis.Elle aurait aimé pouvoir donner un peu de ce calme placide et enjoué à sa compagne de route,mais comment parvenir à lui faire partager cela ? Les mots ne détaillaient que de manière trop succincte cette acceptation du Destin,quel qu’il puisse être,cette attente paisible de la suite des évènements.Que pouvait-il bien lui arriver que son cher et tendre ne saurait combattre,par la beauté de son regard ou encore la puissance de son autorité ?
Vous l’aurez compris,en plus de rendre aveugle,l’amour rendait candide –et plus si affinités.
Les pavés sous les pieds des jeunes femmes suivaient à présent une pente un peu plus forte,et la russe se félicita intérieurement pour avoir choisi des chaussures à talon plat,certes autrement moins élégantes que d’autres,mais mille fois plus confortables,malgré les risques de glisser sur la surface lisse des pierres composant le chemin.On possédait une vue sublime depuis le fort sur la baie et les vaisseaux ;il y avait cependant un prix à payer,et la belle le savait désormais >_< Il fut un temps où cet exercice ne lui aurait point provoqué de tiraillements dans les cuisses,et l’aurait à peine laissée essoufflée.Mais les années s’additionnaient,ainsi que les excès.Son médecin allait vraiment la tuer s’il apprenait sa petite randonnée… Le fort finit pourtant par apparaître.Treblinko s’arrêta un peu avant d’être en vue de la porte,afin que miss Olwein ne soit point mise mal à l’aise par la présence des soldats en faction.


-Merci pour tout,reprit alors la russe,et l’émoi se percevait dans sa voix à l’accent encore si présent.Ce fut une des plus belles soirées de ma vie,et je te la dois.N’oublie pas que si jamais tu rencontre le moindre ennui…

Ses prunelles noisette terminèrent sa phrase pour elle : je serais là,comme une amie se doit de l’être.

-Oh,attends un instant…

La russe se détourna pour porter sa main droite à son autre poignet,où étaient attachés plusieurs bracelets sans aucune prétention,tellement banales qu’y faire attention,là sous la manche de sa robe,aurait été bien difficile.Elle défit l’un d’entre eux,regardant un instant les petites pierres enlacées par cette simple cordelette.

-Chez moi,les enfants confectionnent ces bijoux pour s’assurer la bonne fortune.

Soudainement,elle le lui tendit,avec un sourire amical.

-Prends-le,je t’en prie.Il te portera chance.

Superstition d’ancienne fille de métayers,ou véritable signe du Ciel assurant à la villageoise que sa vie allait prendre un nouveau tournant ? Seuls les Dieux,au sommet de leur glorieux Olympe,auraient pu le dire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphire Olwein
Civil(e) Britannique
Civil(e) Britannique
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Dans mes souvenirs...
Emploi/loisirs : Ex-pirate
Humeur : Rêveuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Lun 30 Aoû 2010 - 19:39

Que ressentir d'autres que la peur dans un lieu comme Port Royal ? Certes, il y avait pire qu'ici (comme venait de le démontrer sir bien Leïla), mais quand on savait qu'on pouvait se faire arrêter pour un rien ou se faire "agresser" par des personnes de mauvaises augures... C'est que les gens au malheurs bien haut ne se comptaient plus que sur le bout des doigts. Et quoi de mieux que d'aller chercher chez les gens fortunés un peu de quoi vivre, quitte à leur faire du mal, à eux, qui ne faisaient rien pour les aider ? Certes, Saphire n'était pas riche, loin, trèèès loin de là, mais avait quand même de quoi se payer le strict minimum en matière de confort. Tout est bon à prendre, voyons ! Surtout la nuit, ou seules quelques sentinelles faisaient le tour de la ville. Mais un meurtre ou un vol vite fait bien fait (c'est-à-dire en silence), pouvait facilement se faire repérer bien après. Et elle en savait quelque chose... N'avait-elle pas été pirate, un instant de sa vie ? Par amour. Ah ! Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour l'être que l'on aime, je vous le demande ! L'impossible. L'intouchable. Tout, en somme. Pour prouver jusqu'où pouvaient aller nos sentiments envers l'élu de notre coeur. Le seul, l'unique. Fou, voilà ce qu'on était. Mais pour le bon côté des choses, c'est ce qui faisait toute la différence quant à une quelconque maladie mentale.

La jeune citadine eu un sourire gêné et à la fois heureux lorsque son amie lui tendis le bracelet. Comme si c'était une poupée en porcelaine, fragile, et en même temps si beau, miss Olwein le prit avec délicatesse et l'observa dans toutes ses coutures.
La Russie.
En entendant la Leïla parler, elle aurait presque envie de s'y rendre. Cela semblait être un pays tellement différent de ceux qu'elles connaissait. Mais peut-être pas tant que ça. Ce qui était sûr, c'était que ce présent la touchait beaucoup. D'autant plus quand elle mentionna le mot "enfant".


-Merci beaucoup. Dit-elle. Il me sera précieux.

Par la suite, le mit à son poignet et regarda son offreuse.

-Mais je me dois d'y aller. Je n'aime pas trop cet endroit. Bonne chance pour la suite !

"Et en espérant te revoir avant ton départ." aurait-elle voulu ajouter. Mais seul le destin en décidera. Mais n'en étions-nous pas maître ? Quoi qu'il en soit, Saphire lui adressa un dernier sourire accompagner d'une courte étreinte et rebroussa chemin, soudainement toute joyeuse. Savoir qu'elle avait réussi à se faire une amie en ces lieux hostiles, peut-être ? Qui sait...




HJ: The end for me <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-world.web-rpg.org
Leïla Treblinko
Protégée du Tsar de Russie
Protégée du Tsar de Russie
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Localisation : En terre inconnue
Emploi/loisirs : Les Arts en général,mais surtout la Danse...
Humeur : Songeuse
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   Dim 5 Sep 2010 - 19:51

Hj: Voici donc ma clonclusion,ce fut un super sujet ! Razz





L'acceptation de Saphire réjouit beaucoup miss Treblinko.Bien qu'on lui ait enseigné qu'en Occident que refuser un présent n'équivalait pas forcément à une insulte de la plus hautre gravité,avoir à se justifier quant à la motivation l'ayant poussée à faire ce don lui aurait paru bien ardu.Comment mettre des mots sur la satisfaction immense d'enfin avoir dans sa vie une personne sincère l'appréciant pour ce qu'elle était vraiment,et non pour son rang,ses relations ou encore se dire en bonnes relations à qui voulait l'entendre avec la dernière préférée en date de Sergueï II ? Cela ne s'expliquait pas,ne pouvait que se ressentir... La confiance donnée,pleine et entière,sans scrupules ni regrets,ça ne se justifie pas.Ceux ou celles vous en demandant des comptes ne connaissaient pas la valeur de pareil don.

Leïla suivit durant quelques instants le cheminement de la villageoise,et lorsque cette dernière disparut au coin d'une rue,la brunette se résolvit à faire de même,et ainsi à regagner ses appartements au fort.Le garde la salua en aposant sans grande conviction deux doigtss à son tricorne,avant de revenir à la surveillance de la rue vide.Telle une héroïne littéraire,la russe se demanda si d'autres personnes s'aventuraient ainsi dans les couloirs vides de la forteresse une fois la nuit tombée : intiguants,espions,rendez-vous secrets... Comme tout cela s'avérait trépident ! Néanmoins,la belle de nuit ne rencontra personne qui puisse étayer l'une ou l'autre de ses romanesques hypothèses.Persone,jusqu'à ce que la lueur d'une chandelle lui signale la présence d'un autre éveillé.Elle n'avait rien à craindre;cela dit,n'ayant pas véritablement envie d'avoir à expliquer la raison de sa veillée,elle opta pour trouver rapidement une cachette.Dans l'embrasure d'une porte,elle pu suivre une bien étrange conversation.

-Bonsoir,major.
-Bonsoir,sentinelle.Rien de particulier ce soir ?
-Non monsieur,et de votre côté ?
-Pas vraiment... Si ce n'est...

Cette voix,décidément,disiat quelque chose à la russe.Dans le noir,elle fronça les sourcils,tâchant de remonter le flot de souvenirs marquant cette journée.

-... Une bien étrange jeune femme,près d'une taverne.

Aaah,revoilà l'autre ! Il ne savait décidément jamais laisser en paix les gens,nom de nom ! Leïla se coinca un peu plus contre le bois de la porte,priant pour que son chevalier servant n'ait pas l'idée d'aller inspecter le couloir où sa protégée se trouvait.
Le garde eut un petit rire.


-Ne vous en faites pas,on en rencontre de temps en temps,des comme ça.Elle finira par vous sortir de l'esprit.
-Peut-être... Quoi qu'il en soit,gardez l'oeil ouvert.Et bonne nuit.
-Bonne nuit,major.

La lueur se sépara en deux petits halos distincts,qui partirent chacun de leur côté,laissant la brunette être à nouveau avalée par les ténèbres.Lorsque les bruits de pas se furent dissipés,elle quitta son abris pour filer tout droit à sa chambre,où elle s'enferma avant de faire le point : d'un,Leïla se connaissait une incroyable amie,Saphire,et de l'autre,comme pour rééquilibrer la balance,un major anglais allait fouiner un peu partout pour découvrir qui s'était joué de lui.Un "très bon" plan pour s'intégrer à la communauté la recevant,aucun doute là-dessus.

Les femmes de chambre ayant tiré les lourds rideaux au coucher du soleil,l'arististe dut se dévêtir dans le noir,avant d'à tatons enfiler sa chemise de nuit et se glisser entre les draps de son lit à baldaquins,où le sommeil balaya sans encombre les dernières réflexions de la demoiselle.




The End
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se balade loin des ennuis...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se balade loin des ennuis...
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Une balade pour chercher quelque chose à faire.[Ouvert à tous]
» [Administration] Permettre de créer des événements loin dans le passé (dates antérieures à l'année n-1)
» recherche Banque d'images de POI spécifiques Randonnée Montagne, VTT
» Migration NRA HD
» Dégroupage et ennuis en perspective...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Battle of the Caribbean :: Les Territoires Britanniques :: Jamaïque :: Port Royal :: la ville-
Sauter vers: