AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La croisière s'amuse

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
James Norrington
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 25
Localisation : Sur les Chemins tortueux de l'existance
Emploi/loisirs : Amiral de la EITC,officier de la Navy / Faire respecter la Loi,être juste et réparer son coeur...
Humeur : Placide
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: La croisière s'amuse   Jeu 28 Aoû 2008 - 11:18

"...Et le jeune joueur de flûte,vagabond jusqu'alors inconnu de tous,mena tous les rats de la citée jusqu'à la rivière où les nuisibles se noyèrent.Dès lors,le jeune garçon fut connu comme le bienfaiteur de la ville..."

C'était le passage préféré de James.Celui où le personnage principal sortait de l'anonymat,boulversait sa petite vie tranquile de tous les jours pour voler au secours des pauvres et des opprimés,rencontrant moultes dangers,mais triomphant toujours.Certes,le musicien repartirait par la suite sans la récompense qui lui avait été promise en échange de ses services,envoûterait les enfants du village avant de disparaître avec eux,mais l'Amiral s'identifiait assez à lui,inconnu puis sauveur,marginal puis enleveur de bambins.Lui-même n'avait-il pas été pirate durant un temps ? Le rôle du preux chevalier sans peur et sans reproches semblait un peu candide,inaccessible désormais pour le militaire.
Allongé sur l'étroite couchette de sa cabine -peut-être individuelle,mais peu spacieuse-,l'officier était plongé dans un recueil d'histoires qu'il relisait pour la centième fois au moins.L'absence de tâche à accomplir l'obligeait à rester cantonné là,à attendre le bon vouloir du Lord,dans une tiède torpeur.Il faisait si chaud que l'anglais avait ôté sa veste,laissée sur le dossier de son unique chaise,ne gardant que chemise et gilet pour le haut du corps,sa perruque à son éternelle place.Tout de même,il se devait de rester présentable,même à trois heures de l'après-midi,sous une torride cannicule,au cas où Beckett l'appellerait pour une urgence.
Deux coups légers furent assénés à sa porte,ce qui le tira de sa songerie.James se leva prestement,abandonnant son ouvrage sur le matelas relativement confortable pour aller ouvrir.Derrière le panneau de bois,une jeune femme de type asiatique.

-Oui ? demanda poliment Norrington.

Constamment heureux d'avoir de la visite et nullement dérangé dans son inactivité,l'Amiral était toujours de bonne humeur,sauf lorsqu'il avait le coeur brisé,en éternel optimiste.
Cette demoiselle ne pouvait être qu'un membre de la EITC,mais que voulait-elle ? S'était-elle perdue dans le vaste entrepont ? Avait-elle un message à lui délivrer ?

-----------------------



  • By remembering that I serve others, not only myself
  • Homo sum,humani a me nihil alienum puto - {Térence}



Giff © unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Jeu 28 Aoû 2008 - 13:33

Ayumi qui promener tranquillement sur le pond de l'Endeavour sous une chaleur épuisante, en pensant a sa mère et a son père qui se trouvait a présent en Angletterre. Ayumi était en chemise tellement il faisait chaud, elle enlever son chapeau aussi. Elle avait était déranger par deux de ses collègues qui voulait qu'elle joue aux cartes avec eux. Ayumi avait bien entendu refuser, mais c'est collègues voulait tellement qu'elle joue avec eux qu'elle avait finit par craquer et accepter a contre coeur. Ses collègue aussi lui demanda si elle pouvait aller demander a James Norrington de jouer avec eux. Mais cette fois Ayumi accepte tout de suite, elle ne voulait pas que c'est collègues la supplie une fois encore. Elle se dirige donc vers les cabines, frappa deux petit coup a la porte. Elle n'eut attendre longtemps car James Norrington lui ouvrit quelque second après. Ayumi vit que James avait enlever quelque couche de ses vetement, elle le trouvait plus mignon comme cela. Ayumie de demander si sa la température avait augmenter ou si c'était parce qu'elle regarder James Norrington comme ça qu'elle avait l'impression d'avoir plus chaud qu'avant. Elle lui répondit d'une voix douce et aimable.

-Quelque collègue et moi même nous nous demandions si voudriez vous joindre a nous pour une partie de carte.

Ayumi espérer que la réponse de James Norrington soit oui. C'est fameux collègue était tout les deux entrain de trier les cartes.
Revenir en haut Aller en bas
James Norrington
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 25
Localisation : Sur les Chemins tortueux de l'existance
Emploi/loisirs : Amiral de la EITC,officier de la Navy / Faire respecter la Loi,être juste et réparer son coeur...
Humeur : Placide
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Jeu 28 Aoû 2008 - 14:49

Un large sourire illumina le fin visage de l'officier.Tout de même,il existait encore des bonnes âmes à la Compagnie anglaise des Indes Orientales...! Cependant,il était certain que si leur "vénéré et toujours aimable" patron les voyait ainsi,attablés et débonnaires,cela risquait de chauffer intensément pour leur matricule,plus encore qu'un brasier,qu'un Soleil,qu'un Enfer.
Mais même avec cette menace à l'esprit,James était bien trop tenté pour ne pas répondre positivement à une propostion aussi gentiment et altruistement pésentée.

-J'accepte avec plaisir,mademoiselle...! répondit le gradé,se connaissant un regain d'énergie après cette "léthargie",à cette demoiselle dont il ne connaissait d'ailleurs pas le nom.

Oh,et puis,qu'est-ce que cela pouvait bien faire,au fond...? Elle ne semblait pas être un assassin,et un pirate déguisé en soldat ne serait pas venu lui demander de venir jouer avec lui,il l'aurait plutôt occis sans attendre au lieu de donner vie à une scène digne d'une pièce de théatre.Norrington emboîta donc le pas de la jeune inconnue qui s'avérait au premier regard très sympathique après avoir refermer le battant derrière lui.Après quelques minutes d'un trajet silencieux,des exclamations joyeuses fusèrent à leur entrée dans la salle commune : James Norrington,l'hermite le plus agréable de la Navy,avait réussi à être convaincu deveir les rejoindre !

-Que voulez-vous messieurs,lorsqu'une femme me demande,ma galanterie maladive m'oblige à accéder à sa requête...

Les deux autres rirent,avant de lui désigner une place,verser un verre d'un tord boyaux plus ou moins douteux et de lui distribuer ses cartes.Le ton léger qu'avait employé leur supérieur pour énoncer sa dernière phrase avait rendu l'atmosphère encore plus détendue et conviviale.James n'était pas vraiment doué aux jeux de bluff,ne sachant pas mentir lorsque le besoin urgent ne s'en faisait pas sentir,et n'étant pas vraiment une personne gâtée par la Chance.Il jeta néanmoins un rapide coup d'oeil à son jeu avant d'arborer un petit air mystérieux.

-Que parions-nous donc,mes amis ?

-----------------------



  • By remembering that I serve others, not only myself
  • Homo sum,humani a me nihil alienum puto - {Térence}



Giff © unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Jeu 28 Aoû 2008 - 15:29

Les quelque de James avait plaisir a Ayumi "-J'accepte avec plaisir,mademoiselle...! " C'est simple et doux mots, avait fait sourir notre charmande demoiselle de son coeur. Mais quand James se remit a dire quelque chose, Ayumi ne put s'empecher de rougir "-Que voulez-vous messieurs,lorsqu'une femme me demande,ma galanterie maladive m'oblige à accéder à sa requête..." Meme si ce n'etait que de simple mots balancer en l'air, Ayumi n'avait put s'empecher de rougir legerement tellement elle etait heureusse d'entendre ces mots. Mais Ayumi se resesi tout de suite quand cette fois James dit "-Que parions-nous donc,mes amis ?" Ayumi avait une petite idee de coter la, mais avant qu'elle ne put l'exposer. Un de ses collegue dit d'une voix.

-Si on pariez la main de notre chere Ayumi

Ayumi protesta tout de suite, elle n'aller pas rester les bras coiser a acppter cette proposition

-On parri pas ma main, ok. On na qu'a parrier de l'argent, tout simplement, a moin que vous avez peur de perdre

Ayumi sorti de sa poche beaucoup d'argent, les deux collegues sorti eux aussi de l'argent de leur poches. Ayumi regarda James Norrigton, elle dit d'une voix calme.

-Au faite je m'apelle Ayumi Hamasaki

Elle s'assit sur une chaise qui se trouvait devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
James Norrington
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 25
Localisation : Sur les Chemins tortueux de l'existance
Emploi/loisirs : Amiral de la EITC,officier de la Navy / Faire respecter la Loi,être juste et réparer son coeur...
Humeur : Placide
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Jeu 28 Aoû 2008 - 19:30

Le visage de l'anglais se figea soudainement,sur un air tant bien que mal caché de surprise et de douleur.Le sujet du mariage était devenu pour lui un tabou,une plaie encore mal refermée.Ses vieux fantômes le tourmentaient toujours,sa peine ne demandait qu'un geste pour se réveiller.Comment plaisanter sur un thème pareil...Un acte qui demandait confiance,amour,sincérité et loyauté,comment ? Une image lui revint,celle d'Elizabeth lui avouant son mensonge,et se rangenat aux côtés d'un forgeron...Certes,elle était revenue vers lui par la site,mais pour combien de temps ? Non,jamais James ne goûterait au bonheur de fonder une famille.Le Destin se mettrait toujours en travers de son chemin.
Le marin qui avait lancé ce prix grotesque se renit compte de sa maladresse et,mal à l'aise,regarda ailleurs.Son compère,qui avait eu le nez dans son verre au cours de l'incident,demanda tout haut ce qui se passait.Une chappe de plomb s'était posée sur la petite assemblée,un silence plus pesant qu'une montagne.Les yeux dans le vide,Norrington venait de sombrer pour une poignée de secondes dans ses souvenirs,une expression mélancolique troublant sa sérénité passée.Remarquant que par sa faute,tout le monde évitait de croiser le regard des uns et des autres,il secoua la tête comme pour se tirer d'un mauvais rêve.

-Pauvre miss Hamasaki,songez qu'elle aurait déjà affaire tout le jour à des officiers de la marine,ce serait cruel de lui imposer de braves loups de mer tels que vous le soir tombé...! Et n'oubliez pas le dicton : heureux au jeu,malheureux en amour...

Les deux autres eurent un petit gloussement encore gêné,tout de même bien contents de ne pas avoir fâcher leur supérieur hiérarchique.
Ce dernier se racla la gorge avant,d'un signe de tête,saluer Ayumi.

-Enchanté,mademoiselle.Il semble que ces deux fiers représentants de la marine de Sa Majesté ont déjà lever l'anonymat sur ma personne...James.James Norrington,Amiral de la Compagnie,piètre joueur de belote,mauvais praticien même de la simplissime patience,je le crains fort,malheureusement.Cependant,je suis heureux de savoir que mon argent restera dans le cercle très fermé des admirateurs du Lord...

Comme prévu,cet attribut tira des grimaces de dégoût risibles et exagérées aux soldats,tandis que l'Amiral tirait de sa ceinture une bourse contenant une dizaine de livres sterling.Visiblement,l'incident était passé pour tout le monde.Vraiment tout le monde ?

-----------------------



  • By remembering that I serve others, not only myself
  • Homo sum,humani a me nihil alienum puto - {Térence}



Giff © unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Jeu 28 Aoû 2008 - 20:29

La phrase qu'avait dit James Norrington, avait boulverser Ayumi. James Norrington avai defendu Ayumi en disant ces simple mots parmis d'autre. Sa la fit une nouvelle fois rougir, mais un peux plus qu'avant car pour la premiere fois un homme l'avait defendu. Et ça, sa avait beaucoup toucher Ayumi au fond du coeur. Apres que James Norrington se presenta, Ayumi regarda le jeune homme et lui

-Enchanter de vous connaitre, vous dites etre un pietre joueur de Belote et bien nous allons voir sa.

Ayumi etait encore un peux rouge et oui comment oublier que James Norrington l'avait defendu. Que James Norrington etait le premier homme a l'avoir defendu de son plein greer. Elle regarder James Norrington en souriant, c'etait un sourir doux et calme. Et quand on regarder le sourire surtout qu'il etait rare de voir sourir Ayumi de son plein greer, on n'avait l'impression que c'etait le sourir d'un ange venue des cieux. Elle regarda James Norrington

-Sa vous direr de jouer avec moi ?

hj: http://fr.wikipedia.org/wiki/Belote


Dernière édition par Ayumi Hamasaki le Ven 29 Aoû 2008 - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
James Norrington
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 25
Localisation : Sur les Chemins tortueux de l'existance
Emploi/loisirs : Amiral de la EITC,officier de la Navy / Faire respecter la Loi,être juste et réparer son coeur...
Humeur : Placide
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Ven 29 Aoû 2008 - 13:11

Hj: Merçi pour les règles,lol "xD



Son âme tourmentée enfin calmée,l'officier plongea son regard limpide couleur métal dans les yeux d'Ayumi,sans percevoir une seule seconde son trouble.Pour lui,elle avait chaud,tout simplement.Ah,que les femmes étaient braves de supporter corsets et jupons,alors que la température extérieure avoisinait celle d'un four de boulanger...!

-Comme il vous plaira,mademoiselle... répondit-il d'un ton serein et posé,à la tranquilité communicative.

Ciel,quel charmant inconscient ! La pauvre demoiselle s'en retrouvait au supplice,et James était à des lieux d'immaginer qu'il pouvait être la cause de son délicieux malaise.Après tout,ne parlait-elle pas avec le flegme le plus certain...?
Leurs deux adversaires échangeaient quelques stratégies à voix basses,ou peut-être étaient-ce les premiers commrages concernant Norrington et la jeune femme,car par instant,ils leur jetaient de brefs coups d'oeil entendus.Mais cela non plus,l'Amiral ne le vit pas.

-Bien.Puisque désormais,nous livrons bataille ensemble...Et en pitoyable novice,je dois vous poser cette question...

Comme il parlait lentement...En détachant bien chaque mot....Et son regard hypnotique toujours posé sur elle...Le temps semblait s'écouler immensément lentement.

-......Dois-je vous montrer mes cartes ?

Le britannique venait de saborder avec brio tout le peu de beauté de ce moment,avant de lui sourire timidement,sincèremnt désolé d'être un partenaire aussi peu expérimenté.

-----------------------



  • By remembering that I serve others, not only myself
  • Homo sum,humani a me nihil alienum puto - {Térence}



Giff © unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Ven 29 Aoû 2008 - 13:50

Ayumi était aux anges, James Norrington avait accepter de jouer avec elle. Et ça ça la rendes hyper super heureuse. Elle ne pouvait rêver mieux, sa veut dire quelle n'aime pas ces deux collègues, elle aime beaucoup mais jouer avec James Norrington c'était complètement différent. James Norinon lui dit qu'il avait une ultime question a lui pose, Ayumi ne savait se que sa pouvait être mais elle était sur d'une chose et lui répondrez quoi que soit la question. Il lui demanda si il devait li montrer ses cartes, Ayumi lui répondit et lui expliqua qu'elle que petit astuces pour jouer. Le jeux se déroula dans le calme le plus comlex. A la fin du jeux Ayumi et James Norringnton gagneur, les deux collègues ne prostrée pas peut être parce que il avait peur de déclarer un conflit entre eux. Ayumi regarda James Norrington

-Vous jouer plutôt bien pour un novice

Ayumi se mit a sourire une nouvelle fois, un des deux collègues'approcha de Ayumi et lui murmura quelque chose a l'oreille. Ayumi en devint tout rouge des que le collègue eut fini sa phrase. Ayumi regarda son collègue et lui dit

-Tu raconte n'importe quoi

Le collègue eut un sourire aux lèvres, il alla dire quelque chose a l'autre collègue et ces deux la eurent un sourire narquois. L'un deux dit, a Ayumi et a James Norrington

-Nous allons laisser nous avons de truc a faire

Les deux collègues partirent laissant James et Ayumi
Revenir en haut Aller en bas
James Norrington
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 25
Localisation : Sur les Chemins tortueux de l'existance
Emploi/loisirs : Amiral de la EITC,officier de la Navy / Faire respecter la Loi,être juste et réparer son coeur...
Humeur : Placide
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Ven 29 Aoû 2008 - 14:30

Il suivit des yeux les deux camarades alors qu'ils vidaient les lieux,les sourcils haussés.Qu'est-ce que c'était encore que cette histoire ? Pourquoi partaient-ils si subitement ? Et surtout,quel message la sentienelle avait-elle glissé d'une façon aussi énigmatique à la jeune femme ? Encore un mystère irrésolu sur le compte du gradé,qui reposa ses cartes sur la surface de la table avec un léger soupir.Après tout,vu qu'il était Amiral,c'était peut-être ce fait qui l'excluait du groupe...
Pour chasser cette impression glacée d'être rejeté par tous,il reporta son attention sur sa partenaire de belote.

-Oh,ne soyez donc pas si modeste,sans vous,je n'aurais même pas compris ce qui se passais alors que ces braves garçons m'auraient dévalisé.Tout le mérite de cette victoire vous revient,miss Hamasaki.


Joli nom...Certainement avec une trépidente histoire derrière,faite de levers de soleil et de mers asiatiques,de plages de Chine et de baies du Japon,de geishas au visage peint et de pagodes aux airs de dragons.Cependant,Norrington était son supérieur et toute question sur son passé aurait été plus que déplacée.Après tout,ils venaient de se rencontrer !
James poussa le tas de shillings qui constituait leur trésor de guerre vers la demoiselle,de nouveau de bonne humeur.

-Gardez tout,je ne suis pas dans le besoin.Et je sais fort bien que la solde allouée aux simples soldats n'est pas astronomique.Vous vous offrirez un verre de rhum en pensant à moi,entendu ?

Et son sourire revint de lui-même,naturel et bienveillant,sa marque de fabrique et son plus bel atout.La partie étant terminée,il jugea qu'eux aussi devaient se séparer,et dans cet ordre d'idées,se leva,prêt à saluer.

-----------------------



  • By remembering that I serve others, not only myself
  • Homo sum,humani a me nihil alienum puto - {Térence}



Giff © unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Ven 29 Aoû 2008 - 14:50

Que de compliment lui faisait James Norrington, sa faisait un peux rougir Ayumi. La phrase qu'avait dit son collègue troubler encore Ayumi. Le collègue en question lui avait glisser c'est quelque mots a l'oreille " -Est que vous serez tomber amoureuse de notre chère Norrington " C'est mots avait complètement bouleversé Ayumi. James Norrington lui dit de garder tout l'argent, et qu'elle aille se payer un verre en pensant a lui. James Norrington c'était lever prêt a partir.

*Non, ne part pas, pas maintenant*

Ayumi attrapa le bras de James Norrington avec sa main droite d'un seule geste. Elle le regarda ne sachant quoi dire, elle voulait juste qu'il ne parte pas. Elle voulait qui reste encore et encore. Elle trouva quelque chose a dire après de longue et douloureuse minute qui c'était écouler lentement.

-Si on aller boire un verre ensemble, pour fête de notre victoire

Ayumi lâcha le bras de James Norrington comme on pourrait lâcher une pierre des mains. Ayumi baissa les yeux vers sol comme si on venait de lui crier. Elle dit ses mots, ayant toujours les yeux river sur le sol.

-Mais peut être que sa vous intéresse pas de boire un verre une personne comme moi
Revenir en haut Aller en bas
James Norrington
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 25
Localisation : Sur les Chemins tortueux de l'existance
Emploi/loisirs : Amiral de la EITC,officier de la Navy / Faire respecter la Loi,être juste et réparer son coeur...
Humeur : Placide
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Sam 30 Aoû 2008 - 14:08

Sa bonhomie se masqua soudainement.Affichant un air quelque peu méfiant,le regard circonspect posé sur le fin visage du soldat,il semblait surpris par ce contact.James n'avait pas franchement apprécié qu'elle lui prenne le bras ainsi,car après tout,il était son supérieur,auquel elle devait obéir,montrer respect et humilité.La hiérarchie sanctionnait son acte,et heureusement que Norrington n'était pas aussi dur que le Lord,sinon Ayumi aurait pu avoir des problèmes.Par ce geste,elle remettait en cause l'autorité dont il faisait preuve,la personne haut placée qu'il était.Et cela,même par amour,restait dans l'univers de l'armée parfaitement inacceptable.
Durant une ou deux minutes d'un sobre examen durant lequel l'officier se demandait s'il devait lui en faire la remarque ou pas,on sentait que leurs postes respectifs représenteraient une barrière entre eux.Pas la seule,mais une tout de même.Elle aurait très bien pu avoir cette attitude pour obtenir une promotion ! Doute qui effleura également l'esprit du gradé.Il ne pouvait s'empêcher de trouver tout cela fort étrange,et de rester sur ses gardes.James avait tellement de fois été abusé par de bonnes intentions qui en réalité n'étaient que d'horribles mensonges...
Il détourna les yeux de la demoiselle,se rassit en prenant son temps.Puis de nouveau,il leva les yeux vers elle,restée debout.

-Et bien pourquoi pas.Mais je ne bois jamais pendant le service.

L'atmosphère s'était légèrement refroidie,et James paraissait soudain fort sérieux.Il n'avait pas touché son verre depuis le début de la partie,et comptait bien ne pas céder à l'appel rafraîchissant de la boisson,très à cheval sur ses principes.

-Et sachez que l'on ne juge une personne que par ses actes,et non par son rang.Un titre ne fait pas de vous un être humain meilleur.

Sur ce,le britannique détourna encore une fois le regard,se remémorant son parcours jusqu'à son grade d'Amiral.La remarque comptait pour lui aussi.

-----------------------



  • By remembering that I serve others, not only myself
  • Homo sum,humani a me nihil alienum puto - {Térence}



Giff © unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Dim 31 Aoû 2008 - 14:03

Ayumi se rendit compte quelque instant après qu'elle est retirer sa main du bras de James Norrington, qu'elle avait une énorme bêtise. Une personne comme elle n'aurait dut pas faire ce geste a quelqu'un de haut grader comme James Norrington. Mais que voulez-vous l'amour avez dépasser l'esprit, elle n'avait pas réfléchit elle avait agis seulement par amour. Par amour qu'elle éprouver pour James Norrington. De toute façon elle avait fait ce geste, Ayumi ne pouvait plus faire marche arrière, ce qu'elle avait fait était fait. Mais comment aller réagir James Norrington, après tout c'était lui qui était plus grader que elle et c'était lui qui avait du être surpris par le geste de Ayumi. Elle n'oser pas le regarder, elle préfère regarder le sol ou plutôt ses pied. James Norrington ne dit que c'est simple mots "-Et bien pourquoi pas. Mais je ne bois jamais pendant le service."
Ayumi avait eut presque envie de sauter au plafond, tellement elle était contente qu'il est bien réagit. Mais elle garder comme même les yeux river sur le sol malgré se qu'avait dit James Norrington . Il dit aussi une autre phrase "-Et sachez que l'on ne juge une personne que par ses actes,et non par son rang. Un titre ne fait pas de vous un être humain meilleur. " Ayumi n'avait pas très bien comprit ce que voulait dire James Norrington derrière ces mots. Ayumi regarda James Norrington et lui dit ces simple.

-Je m'exuce pour se que je vous est fait, vous prendre le bras comme ça, c'est ci...............Je trouve pas les mots pour justifier mon acte.

Ayumi commença a s'éloigner de lui, même si elle aurait préfère aux contraire se rapprocher. Mais cette fois il fallait écouter sa tête plutôt que son coeur

-Je m'exuce pour mon acte, c'était complètement déplacer. Vous étés quelqu'un haut grader, moi je ne suis qu'un simple soldat. Mais sachez une chose, j'ai réagit parce que................J'ai écoute mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
James Norrington
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 25
Localisation : Sur les Chemins tortueux de l'existance
Emploi/loisirs : Amiral de la EITC,officier de la Navy / Faire respecter la Loi,être juste et réparer son coeur...
Humeur : Placide
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Lun 1 Sep 2008 - 13:11

Le britannique ne la lâchait pas des yeux.Son regard n'était pas inquisiteur,non...Il englobait plutôt toute sa personne,prêt à noter n'importe quel mouvement qui serait sorti de l'ordinaire,qui aurait paru étrange ou inexplicable.Et malheureusement,il y en avait des monceaux.La demoiselle semblait effrayée et intimidée par quelque chose,et en même tant soupirant après une autre chose,et toutes deux étaient inconnues de James.Il commençait sérieusement à se poser des questions et à se demander ce qu'il faisait là,au fait.Que était son rôle ? Sa place ? Tout cela avait-il été prévu avant même qu'Ayumi ne vienne frapper à sa porte ? Cela en devenait même presque inquiétant...
L'Amiral décida d'attendre placidement la suite des évènements avant de prendre parti,et répondit neutralement,acceptant ses excuses.

-Ne lui prêter plus attention,mademoiselle.Il vous trompera,vous décevra à maintes reprises,vous jettera dans de terribles situations.Croyez-moi,j'en sais quelque chose.C'est un jeu bien dangereux que de le suivre,imprévisible et auquel on ne gagne que rarement.Du moins,tel est mon avis.

Et pourtant,pourtant,combien de fois l'y prendrait-on...Rien qu'en revoyant Elizabeth,James prenait des risques immenses.Mais au moins,il tentait d'en immuniser la jeune recrue.

-Fuyez la menteuse et criminelle illusion du bonheur.Donnez-vous du travail,de la fatigue,de la douleur et de l’enthousiasme,votre vie n'a pas besoin de plus,je puis vous l'assurer.Au moins votre cause sera toujours là,même après vous,soutenue par d'autres,encore et encore.

-----------------------



  • By remembering that I serve others, not only myself
  • Homo sum,humani a me nihil alienum puto - {Térence}



Giff © unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Lun 1 Sep 2008 - 13:45

Qu'elle était ce sentiment, se sentiment si douloureux qui fait si mal au plus profond de soit. A chaque mots qu'avait dit James Norrington, elle avait l'impression que des épines avait transpercer son coeur. Pourtant c'est mots, ne donner nul m'en l'impression d'être cruelle " -Ne lui prêter plus attention,mademoiselle. Il vous trompera,vous décevra à maintes reprises, vous jettera dans de terribles situations. Croyez-moi,j'en sais quelque chose. C'est un jeu bien dangereux que de le suivre, imprévisible et auquel on ne gagne que rarement. Du moins, tel est mon avis. " Mais c'est mots avait fait beaucoup de mal a Ayumi. et les autres avait fait encore plus de mal a Ayumi " -Fuyez la menteuse et criminelle illusion du bonheur. Donnez-vous du travail, de la fatigue, de la douleur et de l’enthousiasme, votre vie n'a pas besoin de plus, je puis vous l'assurer. Au moins votre cause sera toujours là,même après vous, soutenue par d'autres,encore et encore " Elle sentait les larmes lui venir aux yeux, pour ne pas que james le remarque elle baisa les yeux vers le sol. Ayumi dit cette phrase, en essayant de ne pas pleurer

-Mais c'est très dur de pas écouter se que dit mon coeur, surtout quand il me parle d'amour.

Ayumi essayer de lui dire ses sentiment, mais c'était asser dur. Elle n'eut qu'une idee en tete, lui dire clairement. Ayumi leva la tete et lui dit

-En faite j'essaye de vous dire que.........J'ai attraper votre bras parce que je vous...............Je vous..............Je vous aimes...........

Ayumi ne bouger aps d'un pouce, de tout façon elle avait l'impression que meme si elle essayer de bouger elle ne pourrer pas le faire. Elle garda la tete lever, regardant James Norrington
Revenir en haut Aller en bas
James Norrington
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 25
Localisation : Sur les Chemins tortueux de l'existance
Emploi/loisirs : Amiral de la EITC,officier de la Navy / Faire respecter la Loi,être juste et réparer son coeur...
Humeur : Placide
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Lun 1 Sep 2008 - 14:36

Dans un premier temps,l'anglas ne réagit pas.Mais alors pas du tout.Parfaitement immobile,c'était même à se demander s'il avait entendu la déclaration de la damoiselle,s'il avait compris le sens de ses paroles.Saperlipopette ! Comment un tel prodige pouvait être possible ?! Elizabeth,James avait été plus que comblé de la retrouver.Astrée,c'était la femme qu'il appréciait au delà du possible pour être prête à se sacrifier pour lui.Et Ayumi arrivait dans ce capharnaüm sentimental dont lui-même n'arrivait pas à se dépêtrer,cherchant une petite place pour elleet ses beaux yux encore plein d'enfance.On disait bien jamais deux sans trois...Mais il y avait des limites,à la fin !

-...Plaît-il...?! parvint-il à s'exclamer,la surprise le glaçant tout en nouant ses cordes vocales.Je..Je...Vous...Nous...C'est...

Serait-ce une épidémie ? Une bactérié perverse instillée à toutes les femmes qu'il devait rencontrer ? Ils ne se connaissaient que depuis peu...Auparavant,l'officier ne soupçonnait même pas son existance...Et soudainement,il était l'homme de sa vie...Suprise,puis crainte,et enfin douleur.
Soudain perdu dans ses pensée,le militaire murmura en un souffle contrit,s'adressant plus à lui-même qu'à Ayumi.

-Il fut un temps où je me plaignais de ne pas avoir d'amour...Et désormais,j'en possède trop...Mon Dieu,aidez-moi...

Quand il regarda de nouveau le soldat,elle qui espérait tant de lui,il avait l'air triste,si triste...Tout cette tendresse à laquelle James ne s'attendait plus...Cela le faisait soufrir,tellement souffrir...
Et dans cette douleur chagrine,une réalité lui vint : il était un monstre.Une abominable créature uniquement capable de faire souffrir les autres.Le pire ? l'Amiral ne le voulait pas.Mais ça arrivait quand même.

-Je suis désolé,Ayumi...! Tellement désolé...! s'écria alors l'Amiral,des trémolos dans la voix,avant de se lever précipitamment vers la porte.

Sortir d'içi.S'en aller.Loin,quelque part.Où personne ne verrait la faiblesse,la peur,et le désespoir sur le gris de ses yeux.Où nul ne sentirait son envie presque irrépressible de pleurer.
Et James courut,sortit des coursives pour déboucher sur le pont,vide.Impossible de fuire plus loin.Abattu,l'anglais s'appuya contre le bastinguage,à la proue du navire,face au mât de beaupré.Le suivrait-elle ? Qu'importait,le britannique se détestait,ne savait plus que lui dire.Son coeur se liquéfiait et éclatait en même temps,Ciel,que le prix de l rédemption était élevé.

-----------------------



  • By remembering that I serve others, not only myself
  • Homo sum,humani a me nihil alienum puto - {Térence}



Giff © unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Lun 1 Sep 2008 - 15:38

Ayumi qui avait eut très peur de sa réaction, eut presque envie de rire lorsque que James Norrington dit " -...Plaît-il...?! Je..Je...Vous...Nous...C'est... " Mais ce n'était point le moment de rire, elle voulait connaître sa réponse. James Norrington avait murmurer, Ayumi ne comprit ce qu'il dit mais ce ne devait pas être très important. James Norrington lui dit " -Je suis désolé,Ayumi...! Tellement désolé...! " Puis James Norrington se mit a courir, des larmes coula le long du visage de Ayumi. Elle continua regarder la ou c'était trouver James Norrington quelque minutes avant. Ayumi continuer de pleurer dans le silence, le suivre pourquoi faire. Elle savait qu'aller pleurer de fois plus, mais il devait savoir pourquoi il avait dit ça. Alors elle se mit a son tour a courir, elle retrouva James Norrington sur le pond. Elle se s'approcha pas de lui, elle lui cria de loin tout en continuant a pleurer

-Pourquoi tu dit que tu est désolé, parce que tu m'aime pas c'est ça . Ayumi le tutoyer, peut être parce qu'elle penser qu'elle se ferait mieux comprendre si elle le tutoyer. Pourquoi, pourquoi, pourquoi...........Je suis trop moche c'est ça, je suis trop jeune c'est ça , je,je,je................Je sais pas, donne moi une raison valable au moins.

Ayumi pleurer de plus belle, elle avait l'air si fragile, si douce quand elle pleurer. On n'avait presque l'impression de voir un enfant entrain de pleurer
Revenir en haut Aller en bas
James Norrington
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 25
Localisation : Sur les Chemins tortueux de l'existance
Emploi/loisirs : Amiral de la EITC,officier de la Navy / Faire respecter la Loi,être juste et réparer son coeur...
Humeur : Placide
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Lun 1 Sep 2008 - 16:06

Pourquoi Norrington n'avait-il pas le droit de pleurer..Pourquoi devait-il se montrer fort,encaisser le choc sans rien dire,et fournir des explications alors qu'il n'avait rien demander à personne...La vie était si injuste ! Si cruelle,si pernicieuse...Elle donnait ce que l'on espérait le plus au monde,avant de le reprendre froidement,sans mot dire.
James serra les poings ainsi que les paupières,fort,si fort.Si seulement tout pouvait être simple,s'arranger de son propre chef sans requérir sa personne...Certaines choses devaient être dites,cela devenait urgent,vital.Voilà pourquoi il se retourna vivement vers Ayumi.De nouveau,elle oubliait sa place,délibérément.Oui,elle était trop jeune,elle était sa subordonnée,tout cela n'avait pas changé.

-Que voulez vous que je vous dise,mademoiselle ? Il y a de cela longtemps,la femme que j'aimais,dont je voulais faire mon épouse m'a abandonné pour un autre.Mon coeur a été brisé,il m'a fallu tellement de temps pour le réparer,pour accepter le fait que je n'avais pas commis de faute...Et puis elle est revenue,elle m'a pris dans ses bras,m'a redonné espoir...Ma vie d'avant,de nouveau ! Et puis une autre femme,une femme de l'ombre m'a rencontré,m'a également aimé...Elle a renoncé à tout,a accepté mon amour inconditionnel pour la première demoiselle,s'est dit prête à tout risquer,à tout endurer,du moment que j'étais heureux.Mais je sais qu'elles vont souffrir,parceque je n'arriverais pas à choisir,à dire qui perd et qui gagne...Et pour vous,c'est exactement pareil...! Vous m'aimez,mais que me reste-t-il à vous offrir ? Quels rêves puis-je encore vous laisser intacts ? Je ne puis me couper en mille,sourire à l'une,mentir à l'autre,et tromper la troisième...Je ne sais que faire,mais quoi que je décide,quelqun en sera malheureux.

Autant que ce soit lui,dans ce cas.Sans l'Amiral dans leur vie,Elizabeth,Astrée et Ayumi auraient été tellement mieux...Rien n'aurait bougé,à se dire qu'il aurait mieux valut que James n'existe jamais...

-Je ne peux pas trancher,je ne peux pas...Vous êtes si différentes,toutes les trois...Et même s'il ne me reste plus assez d'amour au fond du coeur pour vous en offrir,Ayumi...Je ne veux pas vous faire souffrir,non,jamais...

L'Amiral perdit son regard sur les flots gris et mouvants,sans prêter attention à leur ballet.La révélation de la désespérée désormais en pleurs l'avait immensément secoué,faisant trembler ses convictions et certitudes les plus intimes.Si bien que le gradé se sentait flotter sur cet océan de peine,tel un esquiffe malmené par les courants.Fatigué,si fatigué...De lutter,sans cesse ni trève....

-Mais qui sait,peut-être n'est-ce que de l'admiration...Que vous toutes ne cherchez qu'à voir en moi le héros que vous attendez toutes,mais que je ne suis pas...Le fiancé,le confident,l'ultime rempart...Vous me voyez comme vous souhaitez me voir...Mais où suis-je donc,là-dedans...?

-----------------------



  • By remembering that I serve others, not only myself
  • Homo sum,humani a me nihil alienum puto - {Térence}



Giff © unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Lun 1 Sep 2008 - 16:38

Ayumi essaya d'arrêter de pleurer car elle savait que même les larmes ne pouvait pas changer les paroles de James Norrington. Même si les paroles de James Norrington était très douloureuse a supporter dans son coeur. Elle avait envie de s'arracher le coeur comme l'avait fait Davy Jones. Mais elle n'aller comme pas imiter une poulpe au service de la compagnie des Inde. Elle réussit a arreter de pleurer malgré, la douloureux qu'elle ressentir au fond de son coeur. A ce moment la, elle se dit qu'elle aurait aimer ne jamais être ne. Ayumi s'approcha doucement et délicatement de James Norrington, arriver devant lui Ayumi déposa ses lèvres sur celle de James Norrington. Après ce baiser a la fois doux et amer, enfin amer c'est un peut normal car Ayumi avait pleurer. Elle regarda James Norrington dans les yeux et lui

- Adieux James Norrington

Elle recula doucement, si doucement qu'on entendait a peine le bruit de ces talons. Puis Ayumi se retourna d'un coup sec, et sauta du bateau pour atterrir dans l'eau glacée. Pourquoi avait telle donc sauter peut être pour être sur de ne plus croiser James Norrington sur le bateau. Ou peut être autre chose de personnels.
Revenir en haut Aller en bas
James Norrington
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 25
Localisation : Sur les Chemins tortueux de l'existance
Emploi/loisirs : Amiral de la EITC,officier de la Navy / Faire respecter la Loi,être juste et réparer son coeur...
Humeur : Placide
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Lun 1 Sep 2008 - 17:48

Déidément,c'était la journée.Sous le coup de ce baiser tellement...Si...Pur,innocent et secret,James resta interdit,les yeux fermés,les lèvres entrouvertes.Que dire de plus.Qu'ajouter à cela.C'était le baiser d'une enfant,une toute petite qui venait de voir une porte se fermer,certainement la première.Une gamine qui n'avait jamais rien obtenu de la vie que des difficultés et des interdits.Le miroir de ses espérances venait de se briser,disloquant les rêves timides qui venaient de s'y déposer.Etrangment,l'Amiral se rappela que lors de la partie de belote,entre le cinq de pique et le trois de carreau,s'était tenu la dame de coeur.La Dame...De son Coeur...Quel visage aurait-elle,en fin de compte ?
Puis un bruit,celui d'un corps heurtant la surface des flots.Il rouvrit les yeux,et comprit,peut-être trop tard,que le baiser était la raison de l'absence d'Ayumi sur le pont.Et que cette absence expliquait ce son si hétéroclite et glaçant.

-UNE HOMME A LA MER...! hurla le britannique,se pechant par dessus le bastinguage en même temps pour apercevoir la jeune femme,surnageant entre les vagues.

Les matelots sortirent de leur cabine,les lieutenants levèrent le nez de leurs cartes pour accourir auprès de l'Amiral,le quartier maître se réveilla même de son demi sommeil alcoolisé.Le barreur reprit en main le gouvernail,tous attendaient les ordres.Alors que l'esprit de Norrington était si flou...

-Amenez les voiles,mettez le navire en panne.Que trois hommes larguent une chaloupe.Exécution !

C'était dans des moments comme celui-ci que l'on reconnaissait en un soldat un véritable meneur,capable de rebondir après un coup dur aussi vite que la situation le lui demandait.Les quatres dépêchés ramèrent quelques minutes,sous l'oeil quelque peu angoissé de celui qui les avait envoyés là,avant d'atteindre Ayumi et de la hisser tant bien que mal à l'intérieur de l'embarcation.Quand ils remontèrent à bord de l'Endeavour,la demoiselle sombrait peu à peu dans l'inconscience.Vite,de nouvells consignes.

-Apportez des couvertures,autant que vous pourrez.Vous,portez-la jusqu'à ma cabine.Que le médecin l'examine.

Non,James n'aurait jamais osé la toucher sans son consentement,une terreur sourde qui sévissait même au moment de lui sauver la vie.Elle respirait encore,son coeur battait,ce qui était plutôt de bons signes,mais elle était froide,si froide...Le verdict du praticien de bord tomba : hypothermie légère.Rien de très grave,mais état à surveiller.
Ayumi,enveloppée dans d'épais draps de laine,fut menée dans les quartiers de l'Amiral,qui prit soin de verrouiller la porte une fois tout le monde sorti,avant de tirer sa chaise à lui et de commencer à veiller la malade.On se savait jamais,si elle retentait de se tuer...

-----------------------



  • By remembering that I serve others, not only myself
  • Homo sum,humani a me nihil alienum puto - {Térence}



Giff © unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Lun 1 Sep 2008 - 19:18

Ayumi avait froid, très froid, l'eau était si glacer. La jeune fille avait du mal a nager, l'eau bouger tellement. Elle avait commencer a s'évanouir au moment ou les hommes venait la secourir. Après c'était un peux flou, elle arriver a peine a d'istinsquer les gens. Comme elle n'arriver pas avoir grand chose, elle décida de fermer tout doucement les yeux. Pour peut être sombrer dans le sommeille le plus profond mais sans y arriver. Elle entende les gens qui parler autour d'elle, mais elle n'arriver pas entendre vraiment les phrases, elle n'arriver a entendre que des mots bien séparer l'un des autres. A un moment elle n'entendit plus rien, elle décida alors d'ouvrir les yeux pour essayer d'apercevoir ou elle se trouver. Elle vue James Norrington, elle crue au début qu'elle rêver mais non. C'était la vrai vie, pas un rêve banal. Elle tourna la tête pour ne plus l'observer et dit avec froideur.

-Pourquoi vous ne m'avez pas laisser mourir en paix. Puisque que je compte pas pour vous.

Pourquoi tant de froideur envers James Norrington peut être que l'eau lui avait montrer la vie d'un autre coter qui c'est. En tout cas elle n'osez pas le regarder, aurait d'elle peur.
Revenir en haut Aller en bas
James Norrington
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 25
Localisation : Sur les Chemins tortueux de l'existance
Emploi/loisirs : Amiral de la EITC,officier de la Navy / Faire respecter la Loi,être juste et réparer son coeur...
Humeur : Placide
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Mer 3 Sep 2008 - 19:24

Il ne s'offusqua pas de son attitude,ni même du ton de sa voix.La douche froide,Norrington en avait déjà profité lorsqu'elle lui avait demandé des explications sur sa réaction vis-à-vis de sa déclaration.Pourtant,l'expression de tristesse douloureuse n'avait pas quitté les fins traits desquels la jeune femme était tombée follement amoureuse.

-Détrompez-vous,mademoiselle,répondit l'Amiral d'une voix amère.Qu'importe que ma vie soit complexe ou non,vous êtes un être humain qui mérite d'être sauvé,même si vous ne le pensez pas.Vous êtes une femme bien,digne d'être heureuse,de voir la lumière au bout du tunnel.Je suis devenu responsable de vous à l'instant même où vous m'avez révélé vos sentiments pour moi,c'est une dette,une responsabilité que vous m'avez attribuée en m'aimant,et je suis un homme d'honneur.Tellement peu de personnes peuvent se dire capables de mourir pour l'être qu'ils chérissent le plus au monde...

Doucement,il se pencha au dessus d'elle,et laissant le bout de ses doigts caresser ses cheveux,lui murmura à l'oreille en détachant bien chaque syllabe de chaque mot,d'une manière si proche que son souffle tiède effleurait sa peau si pâle.

-Ne faîtes pas l'erreur de croire que vous n'avez aucune valeur à mes yeux,Ayumi...

Oui,par sa tentative de suicide,la demoiselle avait attiré l'attention de l'anglais,ainsi que sa compassion,ce qui était un premier pas.
Le soldat se redressa totalement avant de se poster face à l'unique fenêtre,les mains dans le dos.

-Même d'un stricte point de vue professionnel.Vous êtes une recrue de l'armée britannique,la seule façon de mourir autorisée pour vous est sur le champs de bataille,sous le feu ennemi.Ce n'est qu'uen des multiples raisons pour lesquelles je vous ai sauvée,miss.

-----------------------



  • By remembering that I serve others, not only myself
  • Homo sum,humani a me nihil alienum puto - {Térence}



Giff © unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Mer 3 Sep 2008 - 20:21

Pour la première fois Ayumi, avait avant que James Norrington parte loin, très loin d'elle. Ayumi écouta les mots avait attention, James Norrington lui dit des mots qui blessa sérieusement et qui fâcha Ayumi. James Norrington lui dit " -Ne faîtes pas l'erreur de croire que vous n'avez aucune valeur à mes yeux,Ayumi... " Ayumi pleurer a chaude, c'était des larme a la fois triste et en colère. Mais James Norrinfton n'avait pas fini se qui devait a dire " -Même d'un stricte point de vue professionnel. Vous êtes une recrue de l'armée britannique,la seule façon de mourir autorisée pour vous est sur le champs de bataille,sous le feu ennemi. Ce n'est qu'en des multiples raisons pour lesquelles je vous ai sauvée,miss. "Cette foi ci sa ne laissa pas Ayumi indifférent, elle le regarda droit dans les yeux en lui criant

-Taisez-vous, je ne veux plus bous entendre. Chacun de vos mots, me font deux fois plus mal.

Ayumi se leva, et se diriga vers la porte mais avant d'avoir la pue l'atteindre elle s'effondra sur le sol. Ayumi n'essaya pas de se lever. Elle resta sur le sol a pleurer, elle se sentait si faible si.............si.................si jeune.
Revenir en haut Aller en bas
James Norrington
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 25
Localisation : Sur les Chemins tortueux de l'existance
Emploi/loisirs : Amiral de la EITC,officier de la Navy / Faire respecter la Loi,être juste et réparer son coeur...
Humeur : Placide
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Mar 9 Sep 2008 - 19:57

Ah,que bon nombre de choses sont dites sans être pensées,sous le coup de la douleur,de la crainte ou encore de l'indignation...! La déception voile les yeux,hypnotise le coeur,et soudain l'amour tendre se meut en désir de destruction,en rancoeur exacerbée.Norrington avait entndu les propos de miss Hamasaki,noté la déchirure qui tenait désormais lieu de gouffre en son âme,avalant tout sur son passage tel un typhon,mais il savait très bien que tout ceci n'était qu'une phase,avant un mélancolique appaisement.

-Je ne pense pas que vous me détestiez réellement,Ayumi.Car sinon,vous n'auriez pas rougi lors de notre premier regard,pas pris le risque inconsidéré de vous adresser à moi en omettant nos rangs respectifs,et pas non plus sauté de ce bâtiment pour me prouver votre attachement ou mettre fin à une vie qui,sans moi,vous semble dérisoire.Et surtout...Vous ne m'auriez pas embrassé...

Il avait vécu la même chose avec Elizabeth,la colère en moins,avant de s'apercevoir qu'il ne cesserait jamais de rêver d'elle.Mais la rescapée était-elle consciente que si les grands de la EITC la jugeait à tendances suicidaires,elle serait renvoyée de suite,un soldat préférant se tuer plutôt que de trouver la mort sur un champs de bataille ne valant pas la peine de toucher une solde chaque mois ?
Lentement,il se retourna,triste et meurtri,mais serein,et tandis qu'il avançait avec mesure vers elle,reprit :

-Je ne vaux pas la peine d'être vécu,sincèrement.Bon nombre tenteront de me faire dire le contraire,mais honnêtement,qui plus que moi aurait raison sur mon propre compte ? Peut-être qu'un jour,vous vous en rendrez compte,et accepterez d'admettre que je suis totalement incapable de faire votre bonheur...Auriez-vous préféré que je vous mente effrontément,vous cache la véritée en vous berçant de doux songes trompeurs et lâches,avant de vous abandonner du jour au lendemain,laissant toute l'illusion que nous aurions contruite ensemble sans un mot d'explication....?

Même si le britannique aurait préféré se saigner aux quatre veines plutôt que d'agir ainsi,découvrir qu'elle aurait été trompée,manipulée tout ce temps,que leur "couple" n'aurait été que de la poudre aux yeux...La joie qu'elle y aurait trouvée par le passé lui aurait fait encore bien plus de mal.Chaque "je t'aime",une duperie,chaque baiser,un blasphère à la sincérité...
L'Amiral s'accroupit aux côtés de la jeune femme,tira de sa poche son mouchoir et,avec mille et une précautions,essuya ses beaux yeux humides.Pour accomplir ceci,le militaire avait dû délicatement relever son menton,si bien qu'ils se regardaient désormais dans les yeux.

-Songez à tout cela,mademoiselle... continua James,et sa voix n'était plus qu'un appaisant murmure.Et permettez-moi de vous aider à vous relever...

De toute façon,elle était trop faible pour se mouvoir sans assistance.Il fallait qu'elle se repose,dorme en peu,se refasse une santé.Et chose,magnifique,l'anglais avait une couchette libre et moultes couvertures disponibles ! Offertes de bon coeur,de surcroît.

-----------------------



  • By remembering that I serve others, not only myself
  • Homo sum,humani a me nihil alienum puto - {Térence}



Giff © unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Jeu 11 Sep 2008 - 19:31

Ayumi savait au fond d'elle, qu'elle était très égoïste en réagissant de cette façon, elle savait au fond d'elle qu'on ne peut pas imposer ses sentiment au autres. Elle ne pleurer plus, Ayumi s'assit sur le sol et regarda la sol. Elle regarder dans le vide, elle penser, elle était en train de prendre conscience de son acte, de se qu'elle avait fait, de comment elle avait réagit, de toute choses qu'elle fait. Elle se rendes compte qu'elle avait était égoïste, egoisiste d'avoir réagit comme ça envers James Norrington. Son supérieur, elle se rendit compte qu'elle lui avait parler comme ci ils étaient au même grade. Tout ça rendit triste Ayumi, mais cette fois elle décida de ne pas pleurer. De ne pas verser une larmes, même pas une seule larmes. Car sa ne sert a rien de pleurer, sa ne fera pas reculer le temps, ou autre chose qui pourrait aider Ayumi a ne être la en se moment même. Ayumi leva les yeux vers son supérieur James Norington et lui dit ses simple mots.

-Pardonnez-moi

Ayumi se leva difficilement, et se diriga vers le lit et s'alonga difficelement dans le lit. Elle ne parler plus, elle ne pleure plus, elle ne penser plus..........Ayumi regarder le plafond, elle sentait que des larmes voulait encore couler le long de son visage. Mais elle ne les laisa pas couler le long de son doux visage encore humide par les larmes qui avait couler qu'elle instant plutot.
Revenir en haut Aller en bas
James Norrington
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
Amiral de la Compagnie des Indes orientales
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 25
Localisation : Sur les Chemins tortueux de l'existance
Emploi/loisirs : Amiral de la EITC,officier de la Navy / Faire respecter la Loi,être juste et réparer son coeur...
Humeur : Placide
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   Sam 27 Sep 2008 - 17:55

Le vide,à présent.Cette impression de ne plus apartenir à rien,de n'être plus qu'un grain de poussière dans l'Univers immense.Immense,et tellement plein de vie qu'il vous a oublié en chemin,vous a mis en marge avant de poursuivre sa folle course.Oh,comme il la comprenait ! Comme chacune des tristes émotions qui malmenaient la jeune âme d'Ayumi ne lui était pas inconnue ! Non,ce serait différent de sa propre histoire.Personne ne méritait d'être jeté sans plus procès,comme si rien ne s'était passé.Non mais franchement,ce n'était pas parceque la situation interdisait à Norrington de la chérir qu'il devait obligatoirement se comporter comme le plus parfait des goujats !
Cependant,James ne voulait pas l'étouffer de trop,sa sur-présence ne pouvant qu'indisposer la jeune femme et raviver sa déception encore toute fraîche.Oui,il avait été touché par miss Hamasaki,par sa douceur,son innocence,la candeur de petite fille qui transparaissait de ses traits.C'était bien cela qui méritait d'être sauvé,à quel prix que ce fût.
Le britannique réintégra son siège,et fixa avec beaucoup de douceur Ayumi,comme un père l'aurait fait avec son enfant malade.

-Il n'y a rien à pardonner,Ayumi.L'Amour n'est pas une tare,loin de là.Il montre à quel point l'être humain peut se montrer bon et lumineux,est capable de faire de grandes choses,de se dépasser et de se sacrifier pour un autre.C'est moi qui suis désolé de vous montrer la partie sombre de ce magnifique sentiment et les larmes qu'il peut faire couler lorsque la malchance est de la partie.Mais vous verrez,la flèche de Cupidon vous frappera à nouveau,et le bonehur l'accompagnera.Il ne faut jamais dire jamais...! Mais en attendant,fermez les yeux...

Que le sommeil l'emporte temporairement vers un monde meilleur,vers le jour et la clareté des rêves idylliques,avant que le monde réel ne reprenne ses droits sur son existance...

-Vous verrez,tout ira mieux...Détendez-vous,ça va passer...Et en fin de compte...A la prochaine partie de belote...Peut-être que vous ne serez plus tellement opposée que cela à mettre en jeu votre main...Nos deux compagnons auraient certainement été de très bons maris,qui sait...

-----------------------



  • By remembering that I serve others, not only myself
  • Homo sum,humani a me nihil alienum puto - {Térence}



Giff © unknown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La croisière s'amuse   

Revenir en haut Aller en bas
 
La croisière s'amuse
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [je m'amuse] ce que dirait Diogène de Sinope...
» thestral -/ on s'amuse lourd (avatars, crackships)
» Le Bel Âge/croisière Iles de la Madelaine [fin 6 mai]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Battle of the Caribbean :: # Corbeille #-
Sauter vers: